Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2018 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 

Aujourd'hui 16 octobre 2018

-Transparences : du mardi 27 mars 2018 au lundi 26 novembre 2018 - à  SAINT HIPPOLYTE DU FORT
-Silhouettes : le 30 mars 2018 - à  ALBI

 

Accueil du site > Actualités > Opinions/Réactions > A propos de la Finale Avenir 2018

A propos de la Finale Avenir 2018

lundi 8 octobre 2018, par Liberté

"La satisfaction a été au rendez vous dans cette finale des jeunes, jeunes qui nous font espérer des jours meilleurs en courses camarguaises.

Chez les hommes l’esprit d’équipe l’a largement emporté sur la compétition et les réflexions recueillies après la course auprès des lauréats montrent toute la sagesse qui les anime."
(...)

Ainsi celle de Loïc Améraoui, vainqueur du trophée de l’avenir :
"j’ai eu un début de saison compliqué, heureusement qu’il n’y avait pas les points.
J’en ai profité pour me mettre dans le bain, pour me faire plaisir"
.

Voila des paroles de sagesse qui devraient faire réfléchir les organisateurs d’une compétition qui démarre trop tôt (cette année un 1° avril) laminant et les hommes et les taureaux.

Quand au biòu de l’avenir, on sera épargné des conciliabules malodorants qui président à ceux du biòu d’or puisque son élection s’opère en direct, en présence d’un public averti, et le choix de Timoko de Lautier est largement mérité."

Liberté.

2 Messages de forum

  • A propos de la Finale Avenir 2018 Le 8 octobre à 14:35 , par Laurence LA BOHEME

    bonjour,
    tant mieux que tout se passe bien pour tous ces jeunes du Trophée de l’Avenir.

    cdt.

    Répondre à ce message

  • A propos de la Finale Avenir 2018 Le 9 octobre à 09:24 , par Liberté

    Un point mériterait d’être souligné à la suite de cette finale du trophée de l’Avenir à Lunel.

    Si la satisfaction a été au rendez vous c’est que cette course est l’unique rencontre annuelle où se rassemblent les raseteurs du groupe 3 et se livrent un challenge à la loyale.

    En effet comment concevoir une compétition où les groupes 2 et 3 sont mélangés tout au long de l’année, sachant que les jeunes se font souffler les attributs par des crocheteurs expérimentés du groupe 2 ?

    A cet égard la FFCC qui se prévaut d’une compétition sous l’égide du ministère des sports devrait mettre bon ordre.

    Le public en terme de choix y gagnerait en spectacle, les raseteurs en travail d’équipe de même niveau et les manadiers pourraient livrer des taureaux jeunes sans risquer de gâcher les espoirs de leurs futurs cocardiers.

    Liberté

    Répondre à ce message

Répondre à cet article