Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2019 »
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

 

Accueil du site > Actualités > Opinions/Réactions > LE BRAS D’HONNEUR DE PATRICK, HENRI ET ANNIE LAURENT A TOUTE (...)

LE BRAS D’HONNEUR DE PATRICK, HENRI ET ANNIE LAURENT A TOUTE L’AFICION BEAUCAIROISE ET D’AILLEURS

mardi 21 juillet 2015, par Bernard Dumarcher

BEAUCAIRE LE 20.07.2015

Ce dimanche 19 juillet 2015 doit être un jour de fête :
Une affiche bien construite, une course dans la foulée de celle du 12 juillet terminée en bouquet final somptueux, un monde conséquent sur les gradins.
Tous les ingrédients sont en place pour répéter l’euphorie finale d’il y a huit jours.

Eh bien non !
Rien de tout cela, rien qu’un goût amer dans la bouche, bien connu de celui qui vient de se faire avoir.
D’un côté BIZET se fait plumer en 3’ 50’’, de l’autre JUPITER subit le même sort en 5’20’’ et on vous fait grâce du temps passé en contre piste car là, que resterait-il ….

Alors de quoi s’agit-il ?
D’incompétence ? On en doute fort !
De geste délibéré ? je sens qu’on brule !
De geste de dépit parce qu’on ne gère plus les arènes ? On peut le penser !
De surprotection de ses taureaux ? Là je sais qu’on y est !
Mais alors, pourquoi participer à la Palme d’Or avec ses courses difficiles par définition ?

C’est le mystère et l’ambiguïté que Patrick et Henri LAURENT se doivent de nous expliquer.

La course d’un cocardier doit durer 15 minutes.
Tous les taureaux d’envergure le font et le réussissent. Ils ne font pas 9 ou 10 minutes hors points pour faire croire à une valeur supposée, valeur qui par le fait devient frelatée.
Si on peut comparer, Contador ne s’arrête pas au Chalet Raynard alors que cela commence à devenir difficile, pendant que Froome s’époumone jusqu’au sommet du Ventoux…..

Cet incident est-il un coup unique dans cette manade ?
Le déjà vieil aficionado que je suis vous répond non et pour cause.

Une course m’avait marqué dans ma jeunesse : celle du 23 juillet 1961 avec un concours LAFONT (GOBELET, MONTAGO, MARIO ) et LAURENT ( PASCALON, RAMONEUR, TIGRE), du très haut niveau à l’époque…. sur le papier !
Les trois LAFONT n’ont fait que sauter, alors que pour LAURENT, PASCALON fut un parfait premier, RAMONEUR dura 3 mn et TIGRE 5 mn.
CQFD .
Et cela devant une arène archi comble.

Sauf que la presse de l’époque ne l’a pas laissé passer.
Maurice RANC écrivit :
«  RAMONEUR splendide d’allure et de puissance n’avait rien à perdre dans une bataille de 15 mn. Je veux bien croire que certaines cornes ne gardent pas bien les ficelles mais de là à rester 3 mn en piste, ce n’est pas digne d’un cocardier de Royale ».

Quant à Marcel Salem « TAMARISSO » il a sorti les couteaux en écrivant en gros titre dans l’AFICION, N°5 d’aout 61 :
« Le gardian de la Manade LAURENT ne sait-il pas son métier ou est-il payé pour l’oublier ? »
Le gardian en question était tout simplement Justin BONNAFOUX* !

Est-ce que cela a servi de leçon ?
Jugez par vous-même car le 22 juillet 1962 RAMONEUR fit 5 mn et TIGRE 9 mn !

Mais revenons à aujourd’hui.
A écouter les commentaires devant les arènes après la course de ce dimanche, il n’était pas opportun de prononcer le nom de LAURENT.
Juste au moment où de nouvelles étoiles pointent au firmament tels CADENAS, KATIF, BELGOURARI ou ZEKRAOUI, tous dotés d’un bel état d’esprit, il serait bon que certain manadier se mette au diapason, ou pour le moins présente ses excuses.
Mais avant qu’un tel fait ne se produise, il risque de couler beaucoup d’eau sous les ponts.

Je suis dépité, je suis meurtri, impuissant devant un manadier qui nous a fait un véritable bras d’honneur en plein visage et au-delà, à tous les afeciouna.

Ce final invraisemblable, irréel et irrespectueux, je l’ai exactement ressenti comme cela.


Bernard DUMARCHER

6 Messages de forum

  • Si Monsieur Laurent Père et fils et Madame, n’acceptent pas les remontrances et prennent les aficionas pour des cons, une seule chose à faire : boycoter cet élevage.

    Quand Messieurs Laurent, comprendront que nous faisons des kms pour venir voir des bious et apprécier les élevages ainsi que les hommes en blanc, ce n’est pas pour venir voir ou assister à une mascarade de manadier irrespectueux qui ose présenter une soi-disant Royale qui ne l’est pas en protégeant ses bious.

    Qu’il reste en ligue, il sera à sa place.

    Les Laurent ne sont plus ce qu’ils étaient. Il en reste juste le nom et quand on a pas les bious nécessaires, ont reste humble et on ne s’impose pas avec fierté en vendant une royale aux organisateurs qui n’a de niveau à peine celui de ligue.

    Quand les Organisateurs cesseront de croire que seul le nom suffit pour faire un élevage et qu’il faut des années et des années pour revenir au haut niveau, eh bien, nous n’aurons plus ce genre d’incident.

    A bon entendeur salut

    Dan84

    Répondre à ce message

  • La moindre des choses étant de demander les explications aux intéressés , je l’ai fait et voici la réponse de la manade Laurent :

    "Bonjour l’encocardement n’était pas léger mais normal ; ils sont tous les 2 sortis a Beaucaire avec le même nombre de tours qu’ils avaient à Lunel , Beaucaire début saison , Grau du Roi et Chateaurenard.
    Pourquoi toujours regarder encocardement et pas du côté de la façon de Raseter et des crochets qui taillent de plus en plus ? :-))"

    Répondre à ce message

  • Merci d’avoir pris sur votre temps, pour faire le travail des révisteros ou des responsables de chroniques des journaux qui, eux, auraient du interroger le manadier, pour recueillir le pourquoi.

    A l’époque ou DA écrivait pour la bouvine dans son édito, je pense qu elle aurait envoyé du lourd, mais DA et la bouvine c’est fini, nous ne lisons plus rien.

    Pour le moment motus, rien vu, rien entendu, attendons la prochaine page bouvine.

    http://www.bouvine.info/revistero,605

    Répondre à ce message

  • Je suis quand même surpris que seul le manadier soit mis en cause dans cette petite affaire !

    Est-ce que l’organisateur qui loue le taureau n’a pas la responsabilité de regarder l’encocardement et pour le bien de son spectacle s’arrange avec le manadier pour le bien de la course des taureaux ?

    Je ne veux pas imaginer si ça avait été Morade encore en place on n’aurait même pas parlé de Laurent mais que de l’organisateur.

    Répondre à ce message

    • Encocardement ultra léger :
      le grief qui est évoqué ici au manadier d’avoir encocardé léger en tour de ficelle ce dernier dimanche de la Palme d’Or ne peut être reporté sur l’organisateur.

      C’est comme si l’on y attribuait la responsabilité de faire courir un taureau boiteux ou non présentable pour diverses raisons alors que seul le manadier en est responsable.

      Le problème est ailleurs comme le stipule Bernard D.
      C’est le non respect du public , par toutes les parties prenantes dans cette discipline qui fait que les gradins se vident progressivement.

      Il en restera quelque chose de regrettable dans cette course du 2° dimanche de la Palme :
      Le discrédit du nom illustre d’une manade qui mettra longtemps à s’effacer.
      Dommage.

      Liberté.

      Répondre à ce message

  • Bonjour,
    BD (Bernard Dumarcher, NdR) fait un procès d’intention à l’encontre de la famille Laurent.
    Avant de faire un tel procès, il aurait été plus judicieux de recueillir l’avis de tous : du prestataire de service à Beaucaire qui a loué ces taureaux, du manadier qui a encocardé, des razeteurs compétiteurs et des aficionados !

    Patrick Laurent a encocardé en respectant le nombre de tours de ficelle en fonction du taureau ce que font, malheureusement, peu de manadiers aujourd’hui sinon les courses dureraient moins d’ 1 heure.
    Ils le font, non pas, pour léser le spectateur mais bien pour préserver leurs taureaux qui aujourd’hui sont opposés à des sportifs sur entrainés dés les écoles taurines à courir vite, à sauter et à lever des attributs et qui pour la plupart vont dans les écoles taurines comme ils iraient dans un club de foot à la différence que dans la course camarguaise ils ont plus de chances de gagner de l’argent non sans plus de risques, il est vrai.

    La course camarguaise est un sport, le razeteur est un sportif, le taureau en est-il un ?
    bien sur que non ; le razeteur est un être humain capable de réfléchir !, le taureau est un animal qui évolue suivant son instinct, le match n’est pas équitable et le taureau se doit d’être protégé par un arbitre puisque c’est d’un sport dont il s’agit.

    Cet arbitre doit être tenu par la présidence, pas uniquement par le président qui est trop occupé à annoncer des primes et à déclencher intempestivement Carmen pour mettre de l’ambiance ; ces arbitres doivent pouvoir distribuer des cartons jaunes, rouges, prononcer des exclusions temporaires, le temps d’un taureau ou définitives afin de faire rentrer dans le rang les razeteurs et les TOURNEURS qui ne respectent ni le taureau ni le public....

    La course camarguaise est un sport et n’est plus une tradition, elle doit faire l’objet de règles qui ne doivent pas se limiter à l’avant course : nombre de raseteurs et tourneurs....etc.

    Bref, la FFCC doit se mettre enfin au travail.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article