Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« septembre 2019 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2017 > Castries le samedi 8 juillet 2017. Trophée de l’Avenir.

Castries le samedi 8 juillet 2017.
Trophée de l’Avenir.

jeudi 20 juillet 2017, par Benoit Pastor

En ouverture de la course, une minute de silence a été observée à la mémoire du manadier Louis Nicollin.

Autour de la course :

JPEG - 190.1 ko
JPEG - 124.3 ko
JPEG - 159 ko
JPEG - 158.9 ko
JPEG - 152.5 ko
JPEG - 112.7 ko
JPEG - 205.2 ko
JPEG - 154.4 ko
JPEG - 133.4 ko
JPEG - 132.5 ko
JPEG - 164.4 ko
JPEG - 151.2 ko
JPEG - 161 ko
JPEG - 116.3 ko
JPEG - 155.9 ko
JPEG - 144.7 ko
JPEG - 160.2 ko
JPEG - 206.2 ko
JPEG - 127.1 ko
JPEG - 97.5 ko
JPEG - 123.8 ko

Déserteur (915) de la manade du Brestalou.
Il répond à tous les cites, mais donne du fil à retordre aux tuniques blanches en se déplaçant constamment.
Il joue des cornes pour défendre ses attributs, et pivote habilement à la planche pour ne pas se laisser enfermer dans un angle. Une séquence de rasets lui permet de faire étalage de son bagage technique, et lui vaut l’air de Bizet.
Frayeur dans les gradins suite à une conclusion appuyée, mais sans gravité, sur Naïm. Lequel allonge, quelques instants plus tard, un raset récompensé du disque.
Naïm coupe la cocarde à 36€, et la prend à 42€, ainsi que le premier gland à 27€. Belgourari s’offre le second gland à 32€, ainsi que la première ficelle à 114€. Chahboune prend la seconde à 114€ .
Il est récompensé de quatre « Carmen ».

JPEG - 174.8 ko
JPEG - 157.8 ko

Coustou (928) de Lautier.
Très rapide, il préfère les rasets individuels pour lesquels il délivre de bonnes conclusions aux planches, souvent tête par-dessus la planche.
Concentré, il ne se laisse pas distraire pas les cites sur les rasets quand les hommes en blanc essaient de l’entraîner dans une séquence de rasets. Il se déplace souvent, et pivote régulièrement, ce qui déstabilise le raseteur lorsqu’il s’élance pour un raset. Il rentre la seconde ficelle.
Vic coupe la cocarde à 32€, que prend Ameraoui à 36€. Le premier gland est pris par I.Benafitou à 30€, et le second par Naïm à 27€, qui s’offre également la première ficelle à 66€.
Il entend trois fois l’air de Bizet, ainsi que pour son retour au toril.

JPEG - 118.7 ko
JPEG - 136.6 ko

Maffe (050) de Paulin.
Physique, aérien, exigeant : il ne laisse aucun répit aux tuniques blanches.
Conclusion appuyée, planche cassée, bonds derrière les raseteurs. Il casse les séquences de rasets en se déplaçant, et donne de rageux coups de cornes lorsqu’il est mal travaillé.
Belgourari coupe la cocarde à 40€, que prend Chahboune à 46€. Les glands sont pris respectivement par Vic à 27€, et Naïm à 80€. Les ficelles retournent dans les pâturages de Candillargues.
Il a droit à trois « Carmen », plus à un autre pour son retour au toril.

JPEG - 100.3 ko
JPEG - 151.7 ko

Patou (616) d’Occitane.
Il sort avec l’envie d’en découdre.
Il connait son sujet, et impose sa loi aux planches. Il en casse une en concluant un raset de Naïm. Une séquence de rasets lui permet de montrer sa capacité à jouer des cornes pour défendre les glands.
Naïm coupe la cocarde à 80€, que prend Belgourari à 100€. Le premier gland est pris à 150€ par I. Benafitou. Le second gland et les ficelles retournent dans les prés de Marsillargues.
Il entend quatre fois l’air de Bizet, plus un autre pour son retour au toril.

JPEG - 118.6 ko
JPEG - 132.3 ko

Guapo (120) de Lagarde.
Dès la sortie du toril, il fait le tour de la piste pour faire admirer sa vitesse.
Il impose sa loi aux planches, tout en glissant habilement au ras lors de certaines séquences de rasets. Très bon sur les reprises, il ne cède les glands qu’après une lutte âpre. Deux rasets allongés de Chahboune et Naïm lui valent le disque, et les applaudissements.
Naïm coupe la cocarde à 32€, que prend Belgourari à 60€. Le premier gland est pris par Chahboune à 56€, et le second par Naïm à 27€. Les ficelles retournent dans les prés du Cailar.
Il est récompensé de cinq « Carmen ».

JPEG - 89.4 ko
JPEG - 158.4 ko

Angora (949) d’Aubanel-Baroncelli.
Il finit bien aux planches, et se sert de ses appuis lors des reprises.
Dès qu’une séquence de rasets s’achève, il change de place pour ne pas se laisser enfermer par les tuniques blanches. Il se sert de ses cornes, en particulier de la droite, pour défendre ses attributs ; un crochet saute. Il bondit derrière Belgourari lorsqu’il lui ravit le gland.
Naïm coupe la cocarde à 64€ , Belgourari prend le premier gland à 27€. Tous les autres attributs retournent aux prés des Demoiselles.
Il a droit à deux « Carmen ».

JPEG - 141.5 ko
JPEG - 138.1 ko

Desgressaire (107) de Saint-Pierre.
Sort hors-point.
Possède un excellent alliage vitesse-soupless, qui lui permet de répondre à tous les rasets.
Victime de sa jeunesse , il conclut tous les rasets en bondissant derrière l’homme en blanc, mais démontre un certain potentiel.
A. Benafitou coupe la cocarde à 40€, et la prend à 42€. Vic prend le premier gland à 27€, et la ficelle à 114€. Naïm prend le second gland à 27€. La seconde ficelle retourne au Mas de la Mourade.
Il entend deux fois l’air de Bizet.

JPEG - 116.5 ko
JPEG - 110.4 ko

Répondre à cet article