Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« décembre 2019 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Naturel > Etudes publiées sur La Camargue > Projet de transformation agricole de l’île de Camargue, élaboré par le Société (...) > Enquête sur le projet d’amélioration de la Camargue (11/13)

Enquête sur le projet d’amélioration de la Camargue (11/13)

mercredi 3 octobre 2018, par Bernard

Extrait des Archives notariales de Achille Gautier-Descottes, notaire, archéologue et historien d’Arles (Grenoble 1814 – Arles 1882).

Achille Gauthier-Descottes est membre de la commission archéologique d’Arles et co-fondateur de la société des "Amis du Vieil Arles".

Ses archives ont été léguées à la bibliothèque d’Arles en 1975 par les descendants, ainsi que cette collection de photographies, composées de 41 papiers salés et 157 calotypes (procédé photographique tirage par contact) datant de 1850-1860.

QUATRIEME PROPOSITION

Les canaux d’irrigation seront exécutés, sous la surveillance des ingénieurs, par les propriétaires intéressés, réunis à cet effet en association syndicale.
Il y aura deux associations distinctes, l’une pour les canaux alimentés par la prise du petit Rhône, et l’autre pour les canaux alimentés par la prise du grand Rhône.

Il sera créé, par le préfet, des syndicats provisoires pour arriver à la formation définitive des dites associations.
Un projet de règlement auquel ces associations seront soumises, et dans lequel on inscrira une clause relative à l’établissement éventuel des machines d’épuisement du Valcarès, sera dressé par les ingénieurs et mis à enquête, pendant la durée de l’enquête , des listes seront ouvertes, aux mairies de communes d’Arles et des Saintes, pour recevoir les souscriptions des propriétaires qui consentiront à faire parti des associations.
Le concours du gouvernement pour l’exécution des dits travaux est fixé au quart de la dépense, soit par prévision à 375.000 francs, non compris les frais d’établissement des machines d’épuisement du Valcarès qui restent en entier à la charge des intéressés.

Répondre à cet article