Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« novembre 2020 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2015 > Fourques 2015

Fourques 2015

dimanche 27 septembre 2015, par Rhôdanien

22e finale du Louis Thiers

Coquillon de Lautier et Gaillardet pour les lauréats...

Le plein et une belle capelado pour la piste Fourquesienne. Petite finale où certains biou n’ont pas tenu leur rang et où les hommes ont mal raseté surtout en première partie.
Un carton rouge aux tourneurs avec leur manie d’appeler les biou sur leur déplacement et une présidence aux abonnés absents.
Mais en seconde partie tout rentre dans l’ordre.

Coquillon de lautier gagne logiquement secondé de Sortéo et Hemingway.
Coté hommes du désordre et du beau mais Gaillardet secondé de Faure et Mateo aidé de Cadenas.

Lou linge de Guillerme 804 :
Pris dans la nuée blanche, il se montre vaillant même si les hommes ne lui laissent aucune chance. Aux ficelles, les hommes le travaillent sans temps mort et le biou répond franchement voire trop mais sa vaillance lui vaut les honneurs.

Valat de Blanc 949 : Plus sérieux en son placement, il offre sa tête au vire-vire avec vaillance. Aux ficelles, travail des hommes sans le style et le biou qui répond à tout malgré un bon placement et finit timidement à gauche quand on le titille.

Coquillon de Lautier 936 : Beaucoup de mouvement chez ce jeune biou qui montre sa vaillance aux séries.
Aux ficelles, il devient plus sérieux. Placé aux toril, il emboite et finit a la planche avec cadenas et mateo sous les honneurs. Allant à mas dans sa vitesse et ses finitions son sérieux lui fait conserver ses deux ficelles. Carmen à son retour.
Biou à suivre.

Nomade de Gillet 905 : Pas à sa place en quatrième.
Solide dans son placement, il se livre trop rarement et lorsqu’il se livre, il lâche le raset. Il se donne pleinement que lorsqu’on le rentre franchement. Ajouter à cela le fait qu’il baisse la tête, il rentre ses deux ficelles sous silence.

Hemingway de Paulin 911 : Pas question de le couillonner.
Placé aux planches, il ne prend que les rasets arrêtés et dans son terrain. Moins percutant qu’à sa habitude, il finit timidement certains sites des blancs qui ne lui tombent pas dessus. Par contre Faure le rasete à son avantage et le disque retentit.
Rentre ses deux ficelles.

Sorteo d’Agu 850 : L’uni cornu se défend pas mal.
Emboitant légèrement, il sait finir fort aux bois à droite et pointe sa corne à la planche à gauche. Sur un raset court, il coince cadenas et Mateo à la planche sans mal pour ce dernier. A l’unique ficelle, le biou ne se trompe pas de corne à la planche à gauche.
Il a calmé les blancs trop même.
Carmen à son retour.

Darius de St Antoine 965 : Ce hors point sort avec du peps et l’envie de tout casser.
Mais, hormis quelques timides actions, le biou se balade trop et s’évade en contre piste.
Termine timidement cette finale.

Répondre à cet article