Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« août 2019 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2017 > Gallargues-le-Montueux.

Gallargues-le-Montueux.

dimanche 26 novembre 2017, par Benoit Pastor

Vendredi 10 novembre 2017.

Course d’Avenir.

Autour de la course :

JPEG - 147.1 ko
JPEG - 97.2 ko
JPEG - 131.8 ko
JPEG - 142.1 ko
JPEG - 95.5 ko
JPEG - 80.7 ko
JPEG - 162.9 ko
JPEG - 127.3 ko
JPEG - 135.9 ko
JPEG - 106.6 ko
JPEG - 86.7 ko
JPEG - 94.2 ko
JPEG - 118.5 ko
JPEG - 160.6 ko
JPEG - 126.4 ko
JPEG - 150.7 ko

Campagnole (964) de Cuillé.
Il répond à tous les rasets, et pivote bien malgré son physique imposant. Il anticipe bien sur certains rasets, et conclue ceux qui lui plaisent. Il se déplace beaucoup pour tromper les blancs avant l’assaut. Lorsque les raseteurs le délaissent, il se défoule sur les planches. Il monte en puissance tout au long de sa course, et fait sauter un crochet lors de la défense des ficelles. Il cède la première à 56€, mais rentre la seconde à 150€.
Ameraoui coupe la cocarde à 27€, que prend Moine à 27€. Gougeon prend le premier gland à 27€, et Ortiz le second à 30€.
Il entend huit fois « Carmen », ainsi que pour son retour au toril.

JPEG - 122.3 ko
JPEG - 179.4 ko

Apache (060) de Raynaud.
Il sort avec l’envie d’en découdre. Il joue bien des cornes pour défendre ses attributs, et finit bien aux planches ; l’une d’elle s’envole. Il pivote bien lors des séquences de rasets. Il file en contre-piste lorsque les raseteurs ne le travaillent pas. Il affiche une excellente détente sur un raset de Laurier, qu’il conclue au poitrail. Il s’envole après Ortiz. Il cède la première ficelle à 140€, mais la seconde retourne au Grand Radeau.
Gougeon coupe la cocarde à 27€. Vacaresse la prend à 27€, ainsi que le premier gland à 52€. Moine s’offre le second à 34€.
Il a droit deux fois à l’air de Bizet, ainsi que pour son retour au toril.

JPEG - 135.9 ko
JPEG - 144.6 ko

Angora (949) d’Aubanel-Baroncelli.
Dès la sortie du toril, il fait le tour de la piste pour la repérer. Très souple, il surprend les blancs en se déboublant sur certains rasets. Il joue des cornes pour défendre ses attributs ; un crochet saute. Il cogne fort à la planche après Moine, puis Laurier.
Moine coupe la cocarde à 74€, que prend Gougeon à 204€. Ortiz s’offre le premier gland à 27€. Les autres attributs retournent dans les prés du Cailar.
Il entend deux fois « Carmen », ainsi que pour son retour au toril.

JPEG - 145 ko
JPEG - 148.1 ko

Cridon (944) de Cuillé.
Dès la sortie du toril, il en impose par son physique massif. Il change constamment de place pour ne pas se laisser enfermer, et n’hésite pas à aller au-devant des tuniques blanches pour ne pas se laisser enfermer. Il fait voler les planches quand il est mal travaillé. Les rasets arrivent en rafale, et il répond présent ; le disque fonctionne.
Ortiz coupe la cocarde à 46€, que prend Ameraoui également à 46€. Ortiz s’offre le premier gland à 27€, et Gougeon le second à 52€. Moine s’attribue la première ficelle à 86€. La seconde retourne dans les prés de Générac.
Sa course est ponctuée de huit « Carmen ». Un autre pour son retour au toril.

JPEG - 159.3 ko
JPEG - 136 ko

Pierrot (124) d’Aubanel-Baroncelli.
Fin et vif, il répond à tous les rasets. Ses conclusions aux planches sont imprévisibles : tête par-dessus les bois, pivote en freinant, cogne au poitrail, accroche certains blancs. Vacaresse, Gougeon, puis Ortiz à deux reprises en font les frais sans gravité.
Les trois premiers attributs sont levés à 27€ : coupe de la cocarde pour Ortiz, cocarde pour Sanchez, premier gland pour Laurier. Ortiz s’offre le second gland à 34€, et la première ficelle à 40€. Ameraoui prend la seconde ficelle à 50€ à la dernière minute.
Il entend six fois l’air de Bizet, ainsi que pour son retour au toril.

JPEG - 124.1 ko
JPEG - 111.2 ko

Guerzy (245) de Raynaud.
Il se cherche sur les premiers rasets, puis trouve le bon tempo et enchaine les séquences de rasets en faisant parler sa souplesse. Il n’hésite pas à aller au-devant des tuniques blanches. Il est meilleur sur les rasets individuels, qu’il finit aux planches, voire en contre-piste, ce qui lui fait perdre un peu de temps, mais ne gâche pas son potentiel.
Ortiz coupe la cocarde à 54€, que prend Ameraoui à 86€. Moine s’offre le premier gland à 27€. Les autres attributs retournent au Grand Radeau.
Il a droit à deux « Carmen », ainsi qu’à un autre pour son retour au toril. |

JPEG - 131.4 ko
JPEG - 137.2 ko

Répondre à cet article