Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« novembre 2021 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Nos Origines -Racines > Les Traditions > Li festo vierginenco 2005

Li festo vierginenco 2005

mardi 10 avril 2012, par Eric, Florence, Magali

L’heure approche...

L’heure approche...

Chatouno et marraines discourent devant les arènes. Les jeunes filles, même si elles portent le ruban pour la première fois connaissent la destination qu’elles vont maintenant emprunter : la statue de Mireille. Accompagnées de leur marraine, elles avancent majestueusement serpentant à travers les rues des Saintes. Devant la Mireille de Mistral, les jeunes filles viennent entendre quelques mots prononcés par Anne-MArie Erruz. Puis Nathalie Chay et ses demoiselles d’honneur Marjorie et Sara déposeront un bouquet de Saladelle au pied de l’infortunée.

Le retour aux arènes pour la remise des diplômes se fait dans le même silence, sacramental.
Le public est venu nombreux pour assister au spectacle de l’après midi, preuve, s’il en fallait encore une, que cette manifestation tient encore une place de choix dans le coeur des provencaux.

Cela fait plus de 100 ans, 101 exactement, que la Nacioun Gardiano décerne ce diplôme décidé par Frédéric Mistral et dessiné par Leo Lelée. Mistral avait dit à Baroncelli :Je te confie la Camargue, tu la connais mieux que moi. C’était il y a un siècle...
Soixante quatorze filles prendront le ruban en 2005 aux Saintes Maries de la Mer, l’engagement est toujours aussi fort.

Il y a 101 ans également, le Ruban de Provence est venu danser pour fêter ces chatouno. Le Ruban avait promis d’être présent chaque année, il danse cette année, comme tous les ans pour la joie de tous...

Puis les gardians jouent. Jeu de l’Orange, jeu du brassard, jeu du bouquet...

C’est le tour des gamins de l’école taurine des saintes de se présenter au public et de se frotter à du bétail de la manade Aubanel Santenco.
Cette fidélité, cet esprit de fête et de joie partagée est peut être l’image à retenir de ces festo vierginenco.

Cela, et la remise des 73 diplômes par Anne Marie Erruz aux jeunes filles émues, jeunes filles qui décident par cet acte de porter le costume d’Arles.

Tant qu’auran lou riban et la capello, lis Arlatenco saran li pu bello.
F. Mistral

Laissez vous séduire par ces quelques photos...

JPEG - 153.5 ko
JPEG - 164.1 ko
JPEG - 184.2 ko
JPEG - 175 ko
La Reine et ses demoiselles d’honneur
Nathalie Chay 19ème Reine d’Arles, et ses demoiselles d’honneur Marjorie Isoard à gauche et Sara Gibert à droite
JPEG - 164.2 ko
Anne Marie Erruz, au pied de la Statue de Mireio
JPEG - 177 ko
JPEG - 192.1 ko
Dépôt d’un bouquet de Saladelle au pied de Mireio
JPEG - 196.1 ko
JPEG - 110 ko
JPEG - 126.6 ko
JPEG - 204.7 ko
Le Ruban de Provence, et la Nacioun gardiano
JPEG - 160.1 ko
Jeu du brassard
JPEG - 215.7 ko
JPEG - 135.9 ko
JPEG - 153.1 ko
Le diplôme
JPEG - 157.3 ko
Sara, Marjorie et Nathalie
JPEG - 195 ko
Guy Chaptal
Le Capitaine de la Nacioun Gardiano remet la médaille du Centenaire à la Reine d’arles et à ses demoiselles d’honneur
JPEG - 189.9 ko
La Farandole
JPEG - 164.1 ko
Roussataio menée par Ludivine

P.-S.

A lire également sur ce site : Fèsto Vierginenco

Sur Tradicioun : Li festo Vierginenco

4.594

Répondre à cet article