Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« novembre 2020 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Nos Origines -Racines > Les Traditions > Encierro à l’Eyraguaise : c’est reparti !

Encierro à l’Eyraguaise : c’est reparti !

vendredi 3 novembre 2017, par Le Comité de Rédaction.

Un @feciounaute parfaitement identifié vient de me faire parvenir cet article et ses commentaires à propos de son contenu.

Regardez cette photo choisie pour parler d’encierro : la plus minable qu’il avaient en stock au Midi-Libre.
Franchement, comment voulez –vous défendre une tradition en mettant la pire des photos où le taureau a le cou complètement tordu.
Un journal soi-disant spécialiste de bouvine et de défense des traditions...
La photo a été faite devant la mairie d’Eyragues ; pire que des ânes, et je me calme sinon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


2 Messages de forum

  • Encierro à l’Eyraguaise Le 3 novembre 2017 à 15:23 , par Salva

    Je voudrais préciser à cet @feciounaute que le journal dont il parle n’a pas "de stock".

    Quand il a besoin de quelque chose il va copier chez les autres ou leur demande de fournir ce dont ils ont besoin.

    Cette photo , l’auteur de l’article, encadré par sa Direction, est allée la demander à l’Association Alliance anti-corrida.
    Au moins comme ça il n’y a pas d’équivoque... lol

    Répondre à ce message

    • Encierro à l’Eyraguaise Le 4 novembre 2017 à 11:01 , par Liberté

      Que l’on ramène un taureau échappé d’une abrivado à la corde jusqu’aux arènes, dans une liesse communicative de la jeunesse, je peux le concevoir.

      Qu’on fasse du "taureau à la corde" avec tout ce que cela comporte de dégradant pour une bête noble, une fête dite ’traditionnelle", c’est apporter de l’eau au moulin des "anti corrida" à tout crin.

      Ce qui me gêne dans l’approche de ce problème c’est la perte du sens de nos coutumes, le manque d’imagination de la part de ceux qui prétendent sauver nos traditions et en premier lieu ceux qui ont la charge d’encadrer les manifestations à caractère taurin.

      La FFCC en ce sens ne joue aucun rôle.

      Quand aux journaux à la recherche permanente du "scoop" ils se contentent de vendre du papier comme les épiciers leurs boîtes de conserves.

      Liberté.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article