Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2019 »
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > 26. Manades-Manadiers > de Taureaux > RAYNAUD > RAYNAUD Marcel et Jean

RAYNAUD Marcel et Jean

dimanche 2 juin 2019, par Bernard

Malheureusement Casimir, le grand "patron" des taureaux, celui qui dirigeait toute la sélection de la manade, meurt prématurément en 1959, (...)

Malheureusement Casimir, le grand "patron" des taureaux, celui qui dirigeait toute la sélection de la manade, meurt prématurément en 1959, Jean et Marcel héritent de la part de leur père Casimir, alors que leur oncle Jacques garde la sienne. il n’y aura cependant pas séparation du troupeau, et ce sont Jean et Marcel qui vont prendre la direction de la manade, Jacques s’occupant plutôt des terres agricoles.

Mais les grands cocardiers ne se renouvellent pas au grès des manadiers et malgré le compétence de Marcel et de Jean, la manade va glisse sur le pente descendante, tant il est difficile de se maintenir longtemps au sommet.

Evêque quitte la piste en 1960 à Beaucaire, Régisseur , le 05 juin 1961 à Mouriès, Escamillo continue avec le fantasque Chauve, capable du meilleur comme du pire, puis, avec Banaru, Madur, Bandit, Bajan, Aubaisien, Têfle, mais ces jeunes n’auront jamais la valeur de leurs aînés et la manade rentre dans le rang.
Bientôt ce sera le creux de la vague qu’ont connu bien des manadiers et, le dernier en date, le sinistre de 1982.

Mais les Raynaud bien relayés par le fils de Marcel, Frédéric, 24 ans, cinquième génération de la manade, ne sont pas prêts d’abdique, bien au contraire. héritiers d’une passion ancestrale de la bouvine, ils ne pourraient vivre sans taureaux et espère en des jours meilleurs.

Portfolio

Répondre à cet article