Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« novembre 2021 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > Trouvé sur le Net : > Trouvé sur le Net : "Le raseteur Joachim Cadenas devant la justice"

Trouvé sur le Net :
"Le raseteur Joachim Cadenas devant la justice"

samedi 16 octobre 2021, par Salva

Note de la Rédaction :
Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789

Article 9
Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable.

Source : https://www.francebleu.fr/

"La star de la course camarguaise comparaissait mardi 21 septembre au tribunal de Tarascon, (...)"

"pour des faits de violences en réunion.
Ils remontent à décembre dernier aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Le jugement sera rendu le 19 octobre."

"“Vous faites le beau devant vos taureaux, mais vous êtes incapable d’assumer devant la justice”, déclare l’un des avocats des victimes face au raseteur."

Pour ceux qui voudraient lire l’article de France Bleu dans son intégralité, suivre ce lien :https://www.francebleu.fr/infos/fai...

Première mise en ligne le 11 octobre 2021

10 Messages de forum

  • Serait-ce la raison pour laquelle il ne figurait pas parmi les raseteurs à la finale d’Arles ?
    Existerait-il une mesure suspensive ?
    Je suis allé sur le site de la FFCC et je n’ai rien trouvé ni lu sur le sujet.

    Ah la communication.... B-)

    Répondre à ce message

    • Si Cadenas a des problèmes avec la justice , ce n’est pas le premier et c’est de l’ordre privé.

      Rien à voir avec la bouvino.

      Qu’il ne soit pas à la finale c’est autre chose.

      Par contre le MIDI LIBRE : journal d’informations aurait pu en parler les jours avant dans les rubriques taurines.

      Il nous parle d’un absent : Felix mais pas de Cadenas... sans rentrer dans les détails... vous avez dit information ? ?

      C’est indigne d’un journal qui se dit défenseur et partenaire du trophée taurin !

      Répondre à ce message

      • Henri, cher Ami,
        je pense t’avoir répondu, partiellement, dans ma réponse à "Don José".

        Si dans certains milieux on peut se dire "les yeux dans les yeux" et "à l’insu de son plein gré" et repartir comme si rien n’était pour moi l’obligation d’exemplarité envers les jeunes est essentielle. Mais ce n’est que mon avis.

        Après tu soulèves une belle question : l’information.

        Concernant celle du TT et de M-L on a tous pu se forger notre opinion depuis longtemps.

        Plus surprenant est le communiqué de la FFCC daté du 10-10-2021 pour une fois non signé (qui l’a écrit ?) ...
        On y apprend que :

        1- "La FFCC et le TT ont été officiellement informés le 7 octobre que (...) le raseteur Cadenas ne participerait pas à la finale"
        Son absence n’a pas été annoncée ni dans les journaux, ni au-dessus des guichets, les payeurs l’ont constatée et seule la FFCC l’a annoncé mais le 10-10-2021 tard dans la nuit.

        2- Le dernier paragraphe de ce texte m’a aussi interpellé, il est dit :
        "Cette probable absence, au regard du règlement fédéral de la compétition, entraînera inévitablement des répercussions sur le classement final du Trophée des As 2021."
        a)- "probable absence", ouuupppsss ! à la date où ce communiqué est sensé être publié, l’absence n’est plus "probable" mais avérée  !!!
        b)- Pourquoi la FFCC parle du classement du trophée des as au lieu de parler du Championnat de France ?
        A moins que désormais ce soit la FFCC qui gère le TT...

        Ai-je manqué un épisode ?

        Cette confusion des genres, ces approximations m’inquiètent, on recule...

        Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Je suis stupéfait par le commentaire précédent ; je m’explique : pourquoi le FFCC sanctionnerait un razeteur pour des faits privés ? d’autant plus que JC est peut être le seul razeteur, tout au moins au AS, qui a intégré ce qu’était la notion de respect du taureau...

    La saison se termine et la FFCC n’a prononcé aucune sanction envers des razeteurs et TOURNEURS qui ont commis des actes inqualifiables en particulier au cours de deux récentes courses dont la finale des vaches cocardières, course présidée par un ancien razeteur qui n’a pas eu le courage - pour parler poliment - d’exclure les énergumènes auteurs de ces actes.

    La saison se termine et les razeteurs et TOURNEURS n’ont cessé au cours de cette saison de bafouer les règles élémentaires de respect du taureau sans que la FFCC ne bouge le petit doigt.

    Quelques présidents de course ont essayé de faire des rappels à l’ordre, notamment à l’Avenir mais n’ont pas été suivis.

    Il est grand temps que la FFCC qui se veut une Fédération de sport assume son rôle et mette en œuvre des sanctions envers les énergumènes qui n’ont qu’un objectif : faire de l’argent sur le dos des taureaux et des aficionados qui apportent les primes en venant aux courses....

    Répondre à ce message

    • Monsieur "Don José", je suis navré de vous avoir choqué - même si vous ne prononcez pas ce mot - lorsque je parle de "mesure suspensive".
      Eu égard à votre civilité constante sur vos interventions sur ce site et à la qualité de celles-ci, je me permets de vous répondre, voire vous reprendre, sans pour cela vouloir engager la moindre polémique. J’ai trop de respect envers votre personne même si on ne se connait pas.

      En préambule, je dirai que je ne détiens pas la vérité vraie et unique, je cherche uniquement à provoquer la réflexion - et l’envie de s’exprimer - de tous ceux qui fréquentent ce site.

      J’ai réagi en fonction de trois critères :
      - le droit : Statuts et Règlements de la FFCC, même si la FFCC a tendance à s’asseoir dessus (voir le cas K. Bruguière)
      Voir les conditions d’obtention d’une licence (sans oublier le Code du Sport auquel est assujetti la FFCC leque parle d’ ’’obligation d’honorabilité’’)
      L’Article 6 mentionne :
      conduite ou action publique :
      — incompatible avec l’esprit sportif, associatif ou collectif
      — contraire, opposée ou hostile à l’action fédérale
      Article 12 – Clauses de sauvegarde
      Pour palier éventuellement une défaillance ou une insuffisance des présents textes, le Comité Directeur de la FFCC se réserve le droit d’apprécier souverainement toute situation ou tout cas particulier non prévu ou pouvant naître de l’application des dits textes.

      - les précédents dont il faut tenir compte. Vous me permettrez de ne pas citer des noms...

      mais aussi

      - d’un critère - sans doute plus subjectif - que nous pourrions appeler déontologique : l’exemplarité due par les têtes d’affiche. J’ai toujours cru que les « champions » devaient servir d’exemple aux plus jeunes. Pour moi, ils ont un rôle d’éducateurs.
      Vous me direz si vous pensez que j’ai tort.

      Je vous prierai de constater Mr "Don José", qu’à nul moment je ne parle de la personne (à qui, j’en suis persuadé, il faudra apporter aide et soutien), je m’en tiens à ce qui pourrait être une conduite générale, ce qu’on appelle ailleurs "la doctrine".

      Répondre à ce message

      • Salva,
        ma réponse ne visait pas spécialement ton interrogation sur une éventuelle suspension de JC par la FFCC suite aux débordements qu’il a commis dans la sphère privée.

        Je suis tout a fait d’accord avec toi sur le modèle d’exemplarité que doit être JC pour les futurs jeunes razeteurs.
        Néanmoins avant d’être exemplaire dans la sphère privé on doit l’être dans la sphère taurine et aujourd’hui ce n’est plus le cas :
        — les récents événements dans des courses montrent que des acteurs n’ont plus leur place dans une course camarguaise.

        Aujourd’hui la FFCC est incapable d’assurer son autorité dans 90% des courses, seules les courses de ligue sont tant bien que mal maitrisées et avec beaucoup de difficultés vu le nombre exponentiel d’écoles taurines qui n’arrivent pas à absorber le nombre de prétendants aux razets....

        Alors avant d’envisager une quelconque sanction envers JC pour un délit d’ordre privé, qui le serait dans une véritable fédération de sport, il est URGENT que la FFCC commence par sanctionner au sein de la sphère taurine pour des faits commis lors des courses.

        Per la Fé

        Répondre à ce message

        • Merci "Don José" pour la clarté de tes propos.

          Au départ, je m’interrogeais sur les raisons de l’absence à la finale d’un raseteur tête d’affiche que les "payeurs" sur les gradins comptaient voir en piste puisqu’il était prévu au cartel.
          Eventuellement des problèmes judiciaires, désaccord sur l’engagement, ... on n’en sait rien avec certitude. Ce qui provoque nos discussions.

          Aucune annonce de la part des organisateurs qui pourtant étaient "officiellement avertis" - c’est la FFCC qui le dit - de sa non-venue.
          Déjà dans les Statuts : Article 106 A – Informations Presse et obligations
          "Un raseteur qui ne pourra apporter une justification de son absence à la course où il est annoncé dans la grille officielle de la FFCC pourra être sanctionné par la commission de discipline."
          Ensuite, de la même façon que l’organisateur est tenu d’afficher au guichet le remplacement éventuel d’un taureau, il doit en faire de même pour un raseteur.
          Cela entraîne un corollaire : "Si les organisateurs de la finale (course phare ou vitrine) n’y sont pas obligés pourquoi les Clubs Taurins des villages le seraient-ils ?"
          Encore l’exemplarité...

          Et là nous nous rejoignons, à mon avis, sur la nécessité d’appliquer les règles qui régissent les Courses.
          Ces règles sont prises après l’assentiment de la majorité des licenciés, elles sont donc légitimes et donnent pouvoir à la FFCC de les appliquer.

          Pourquoi ne sont-elles pas appliquées ?
          manque de volonté de la FFCC ?
          Comprend-on que de cette impunité (totale ou partielle comme tu dis) se dégage l’impuissance des présidents de course ?
          Serait-ce raisonnable que, sans doubler le délégué, des spectateurs identifiés saisissent la FFCC de ce qu’ils voient ? Et surtout qu’on leur réponde....
          Sont-ce les tenues blanches qui doivent apprécier le comportement d’autres tenues blanches ou les représentants des organisateurs ou les représentants de la totalité des corps qui constituent la FFCC qui doivent le faire ?

          Il faut résoudre toutes ces contradictions si on veut que ce sport traditionnel soit fiable, crédible et fréquentable.
          Seule l’action fédérale constructive serait une solution.
          Trouvez-la vite car les gradins continuent à se dégarnir et pas forcément à cause du Covid !

          Répondre à ce message

  • Entendu sur les gradins aux arènes de Saint Martin de Crau et fort plausible :

    "Cadenas est venu, manifestement il a un problème avec le TT"

    "Et si comme le Suisse il demandait à ne plus faire partie du TT ?"

    Ce qui me fait dire, en toute hypothèse, et si en 2022 il rasetait en Groupe 2 ?

    Mais avec des "Si"...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article