Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juin 2020 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2014 > Gallargues Le Montueux : Souvenir Alain Crouzet

Gallargues Le Montueux : Souvenir Alain Crouzet

mercredi 12 novembre 2014, par Leclercq Davy

Chapeau messieurs les raseteurs

Les afeciouna présents malgré un temps couvert ont pu passer une bonne après midi grâce à de bons petits cocardiers où chacun a su tirer son épingle du jeu face à des tenues blanches qui n’ont pas ménagé leurs efforts. Le public retiendra surement Cadenas pour son talent et sa détermination mais citons également les raseteurs Zekraoui, Soler, Gougeon, Sanchez, Fougere et Moine ainsi que les tourneurs Esteve, Jockin, Fargier et Curtil pour leur travail mais aussi pour les risques qu’il a su prendre afin que cette course puisse se dérouler.
Le tout présidé par Thierry Tosas.

Pescaire Rambier,9.88 : Navigue et se montre peu gaucher, à droite c’est mieux.
Cadenas lui ravira bon nombres d’attributs. Raccompagne 2 fois Cadenas tête aux bois. S’incline à la 14.30 face a inévitable Cadenas.
Rentre nu en musique.

Gepetto Lagarde, 13.8 : Du sang.
S’envoie après l’homme d’entrée puis subit une grosse pression rendant le tout un peu brouillon, Cadenas lui fait accomplir une belle arrivée aux planches. Se réservant de plus en plus, démarre après Cadenas derrière qui il viendra s’envoler pour le scotcher aux tubes.
Rentre sa 1ère ficelle posée avec le disque.

Pernen Pantaï : 3.15 de vire-vire agrémenté d’une paire d’arrivées corne en avant à la planche.
Toujours dans ce registre de vaillance il enchaînera bon nombre de séries récompensées de Carmen jusqu’à ce que Zekraoui ne crochète ses deux bobines.
Carmen au retour.

Margasse Rambier,7.35 : Vif rapide, vient frapper sur les tourneurs ; le ton est donné.
Cadenas lui distillera bon nombre de rasets de grande classe, il raccompagne certains jusqu’aux bois. Deux derniers splendides rasets servis par Zekraoui et Cadenas, et la trompette retentit.
Retourne au toril porteur de sa 1ère ficelle avec Carmen.

Ouranos Lagarde,19.8 : Mobile, baissant à la rencontre complique la tache des hommes qui ne lui laisseront pas une seconde de répit.
Sa combativité et sa méchanceté lui feront accomplir à plusieurs reprises, une multitude d’actions criminelles barricadières.
Se blessera malheureusement à l’arpion d’une patte. Retourne au toril à la 8eme en musique.

Mistral Pantaï, 6.25 : Agréable pour finir mais un peu trop brave ; les hommes ne lui feront pas de cadeaux.
Sa course sera agrémentée d’une paire de jolis coups de barrières. Jusqu’à la dernière seconde et malgré les risques pris par les hommes ce brin de ficelle retournera au toril en fanfare.

1 Message

Répondre à cet article