Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« mars 2020 »
L M M J V S D
24 25 26 27 28 29 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

Aujourd'hui 29 mars 2020

-Fête de la Saint Joseph : du samedi 28 mars 2020 au dimanche 29 mars 2020 - à  BARBENTANE

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2014 > Jonquières Saint-Vincent

Jonquières Saint-Vincent

jeudi 20 novembre 2014, par Yves Bustin

Le plein complet pour la der de la saison

Émotion au rendez-vous !

Comme un symbole rendu au Club Taurin l’Aficion pour son excellente saison, le public, avant d’hiberner, a pris d’assaut les arènes gardoises si bien que certains étaient dans les platanes et d’autres sur un char improvisé en tribune...
Mais d’abord donnons un grand bravo aux jeunes du Club et aux services municipaux pour leur labeur qui a permis l’organisation de cette course et ce n’était pas gagné.

Quand Philip Chabanon, très en forme, a fait jouer l’air du toréador, ils se sont présentés à 7, aidés par les tourneurs Dunan et Joseph.
Malgré les difficultés engendrées par des taureaux neufs, il a régné une excellente ambiance en piste, avec les deux locomotives Zekraoui et Moine. Mais Boudouin, Alarcon, Jodar et Pinter ont fait de leur mieux.
Seul Fouad n’a pas trop participé.

 AVEC LES BON

Sorti premier, le n°111, de belle presentation, est entré avec du pétard, mais une paire de séries l’ auront marqué très vite et il s’eteindra.
Venu le chercher, Boudouin le verra se dresser mais en 7 minutes, tout sera levé.

Le 127 s’avérera beaucoup sauteur, revenant aussi tout seul.
Au sang bouillonnant, il s’attaquera à tout et même au sac de notre photographe Georges Martin !!.Mais avec l’aide de Zekraoui, il laissera entrevoir certaines aptitudes.

C’est avec le 137, que se situera le plus prometteur avec du sérieux dans sa panoplie.
Bien entendu et il ne serait pas de la race, il a aussi effectué des envolées empreintes de violence. En tous cas, il sait ce qu il fait en piste sans se gaspiller dans des sauts inutiles.
Le plus prometteur de la journée, à revoir assurément...à l’âge adulte.

 POUR LES RICARD

Sans modération, ils ont beaucoup sauté !

D’abord le n°137. Il s’évade et il revient seul.
Mais très méchant, il cherche tout ce qui est dans sa mire. Mais en quelques occasions, il se montrera barricadier, étalant des principes évidents.
Quand il sera moins"fada"...

Le 140 signera une séquence-émotion avec tout de go une envolée a hauteur des tubes.
Clic clic pour les photographes !
Du coup l’adversité réfléchit. Calme, placé et rapide ce beau "bébé" de 3 ans ( comme les 7 autres) représente un joli placement du côté de Méjanes pour un prochain avenir. A noter que Zekraoui lui a tout levé (sauf la 2eme ficelle) et avec style.

Toujours plus haut avec le n°143 qui a battu le record du monde du saut en hauteur...des taureaux.
Il a failli finir sur les gradins ! L’oeil à tout, il élargit le cercle et le public trépigne, surtout qu’il s’attaque aux spectateurs avec virulence.

 CHEZ BLANC

Le n°117 est un sauteur incontrôlable et pour le moment ce qui se passe en piste ne l’intéresse guère. A noter toutefois une paire de répliques.

Avec le 103, on assiste à quelques jolies facettes cocardières dont un bon positionnement. Tout ceci entrecoupé par quelques sauts et lui aussi quelques retours...Décidément c’est à la mode !
Et ces promesses le voient ramener ses ficelles en fanfare, envoyée volontiers par un P.Chabanon des grands jours.

Répondre à cet article