Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« mars 2020 »
L M M J V S D
24 25 26 27 28 29 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2014 > Saintes Maries de la Mer - Avenir : samedi 25 octobre 2014

Saintes Maries de la Mer - Avenir : samedi 25 octobre 2014

mardi 28 octobre 2014, par Yves Bustin

Une course brillante de A à Z

Mesrine retrouvé et les promesses de Saint-Vincent.

La première course du Club Taurin Paul-Ricard "Etienne Boisset" a bénéficié d’un temps très clément.
En cette occasion le Club a rendu un hommage émouvant à Jean-Jacques Reboul, l’ancien Président, décédé en avril dernier. C’est Guillaume Linsolas qui a rendu cet hommage, avec la présentation en piste du retraité Rodin, encore fringant. Il était le taureau de Jean Jacques.

Ce concours de six manades avec la présence de la fine fleur du crochet a vu une entrée moyenne comme un samedi.
A l’appel de Bruno Pascal, ils se sont présentés à sept, Allouani et Miralles etant suppléés par Belgourari et Chekade.

Plus de points à comptabiliser et tout de suite on cherche à faire plaisir. Un trio s’ est dégagé, Mehdi Belgourari, Loic Auzolle et Bastien Four totalement impliqués etavec la manière. Mais les autres ont été tres actifs, Amine Chekade, Julien Ouffe et Marc Sanchez. Youssef Zekraoui s’ est retiré à l’entracte sur blessure.

Pour entamer les debats, Boer de l’Occitane sera un premier de luxe, combatif et qui utilise toutes les occasions pour se profiler le long des planches.
Il est aussi capable de belles anticipations. Et quand on va le chercher, il percute fort derrière Chekade, Belgourari ou encore Auzolle, sans jamais rien lâcher.
Tout simplement excellent...

Le suivant, Fouquet de Laurent, a surtout pensé à sauter, par manque de pression, mais par manque d’envie aussi.
A son actif, on note un saut puissant derrière Four pour carmen. Du coup, il rentre un gland.

Avec Saladin de Saumade, on passe aux ficelles à la seconde minute.
Dès lors, il se livre avec beaucoup de volonté dans plusieurs enchaînements, où il s’approche de plus en plus des planches.
Mais lui aussi, privé de travail régulier, il ne peut exprimer comme il faut son potentiel. Il perdra sa 2eme ficelle à la 11eme.

Arrivé très déterminé, Mesrine de Vinuesa se donne à fond et toutes les conclusions se terminent sur les planches.
Quatre percussions sur Four et quatre aussi sur Belgourari, derrière lequel il traversera les barrières et sur lequel il sautera avec beaucoup de méchanceté....
Il a retrouvé tous ses arguments, utilisant même un excellent placement qui lui permet d’obtenir une ovation unanime à sa rentrée avec ses deux ficelles.

Le 5eme, Santen des Baumelles joue sa partition habituelle, à savoir de la vaillance et des enfermées intelligentes.
Aux ficelles, pris dans la bourre, il se montre actif et brillant. Une derniere séquence lui permet d’exprimer une belle générosité plusieurs fois saluée.

Quant au dernier, Saint-Vincent de Saint-Antoine, agé de seulement 6 ans, il lui aura fallu un temps de repérage avant de se lancer dans la bagarre notamment après Four et Belgourari.
Derrière Bastien, il bascule en contre piste, repetant après Belgourari. Des promesses évidentes chez ce "bébé" ...
Dans la foulée d’un certain Greco !

Répondre à cet article