Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« janvier 2023 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2022 > Grau du Roi Trophée Etienne Mourrut Course du 15 Août

Grau du Roi
Trophée Etienne Mourrut
Course du 15 Août

mardi 16 août 2022, par Tommy

MERVEILLEUSE COURSE CAMARGUAISE !
qui d’un spectacle unique peut apporter différentes visions de ce même spectacle.
Lundi 15 août au sortir des arènes du Grau du roi, tous étaient unanimes pour affirmer que nous avions assisté à une très belle course.
J’ajouterais que à défaut d’avoir vu une course cocardière, de grands taureaux de renoms comme parfois nos anciens nous font remarquer, ce fut une course brillante, endiablée.
Hormis TROCADERO, tous les 1/4 d’heure ont apporté à divers degrés, leur dose de satisfaction.

En ouverture, un carrousel de cavaliers et cavalières du groupe Caval Show nous présentait le travail du cheval camargue avec une grande dextérité, suivi de la reine d’Arles et des groupes folkloriques . « Mesdames, vous étiez toutes simplement magnifiques d’élégance »

Le tant attendu CHICHARITO est sorti en deuxième position, inhabituel pour lui et il s’en est bien sorti.
Si au début le taureau de Caillan se déplace et fait réfléchir les hommes, ce fut ensuite le festival Lopez. Des trajectoires calculées, grisantes, puissantes, pleines de sang froid. Puis Félix, puis Katif, puis encore Lopez et encore Katif. Chacun veut provoquer le taureau, passer la tête et finir main sur le frontal sachant que CHICHARITO maintenant âgé de 13 ans ne finit plus ses actions aux bois.
Malgré un travail intense les ficelles rentreront primées 600 € avec l’ovation des arènes combles et les honneurs.
A noter également les passages réussis de Assenat à gauche.
Suffisamment rare sur ce coté pour le remarquer.

Il fallait pouvoir tenir le niveau derrière avec MUIRON et ce fut fait.
A gauche avec des finitions cette fois tête au delà des planches sur Assenat plusieurs fois ou Martin toujours en limite d’accrochage. Mais la droite n’était pas en reste avec une démonstration de Félix qui coupe puis lève la cocarde puis une ficelle ; toujours dans le respect du taureau, départ arrêté des planches. Malgré la « maestria »de MUIRON aux ficelles, les tenues blanches viendront à bout du cocardier par leur persévérance.
Beau 1/4 d’heure d’agressivité, des Carmen et l’ovation également pour le pensionnaire du Ternen.

Il avait été la vedette le 14 juillet dans ces mêmes arènes et il a récidivé en obtenant le trophée du jour : ARTABAN de Cavalini.
Et là, c’est le festival de coups de barrières avec Aliaga qui malheureusement ne sera pas récompensé. Sans oublier à droite Félix encore lui qui récolte cocarde et une ficelle à 600€. Le travail est soutenu, un peu trop peut être car le taureau donne la tête, prend tout ; les hommes en profitent, c‘est parfois brouillon gauche/droite, la présidence doit calmer les ardeurs, elle accorde même un temps de repos au taureau.
ARTABAN par sa vaillance sauvera sa deuxième ficelle mais rentrera exténué avec les honneurs et la préférence du jury pour son coté barricadier spectaculaire.

Chargé d’agressivité, BELENOS de Cuillé s’est épuisé d’entrée en tapant aux bois sur tout ce qui passe devant lui.
Félix continue de se mettre en valeur par ces départs de la planche, taureau arrêté . Katif qui ne veut pas être en reste, s’adapte. Lopez puis Felix forcent le taureau qui refuse parfois les invites et sauvera ses ficelles en rentrant épuisé avec les honneurs pour sa vaillance.

Autre taureau plein de vaillance et de générosité : LUCCULUS de Cuillé qui au début a gêné par ces déplacements et ces positions parfois vers le centre.
LUCCULUS a par la suite sauvé ses ficelles grâce à un méchant coup de tête au passage.

Dernier de l’après midi : BOUMIAN de Nicollin qui finit bien la course par ses finitions fracassantes et sa façon de » faire le pas à gauche » notamment avec Assenat qui se met en valeur.
Mais la lutte à droite Félix/Katif donne de la valeur à la prestation du taureau de St Gabriel. Ficelles à la maison et Carmen.

Sur le podium : 7ème trophée E Mourut ARTABAN de Cavalini ; meilleur animateur LOPEZ

Des prix coup de coeur pour les seconds déçus : CHICHARITO et FELIX

Dernière remarque du jour : 10 raseteurs invités, il a bien fallu ça pour affronter ces taureaux , garder un rythme soutenu et mettre en valeur leur 1/4 d’heure.
Cadenas blessé n’était pas là bien sûr, ça n’était pas signalé ni dans la presse ni à l’entrée des arènes ; certains spectateurs mécontents nous l’ont fait remarquer.

P.-S.

Retour à la maison plein d’étoiles encore.

3 Messages de forum

  • Course du 15 Août Le 16 août 2022 à 11:38 , par Bernard

    AH la Comm, comme c’est difficile !

    Surtout quand on détient une info et qu’on pense détenir le Graal.
    Et bien non, quand on a une info on la transmet, c’est le gros soucis du monde de la bouvine.

    Il y a quelques jours, un mardi, des acteurs sportifs de la Course Camarguaise ont été convoqués a la fédé.
    En avez vous entendu parler de la part de cette fédé !!!!
    ou ? quand ?
    Il y a une commission de la Communication, s’il n’y en avait pas passe encore mais là !!!

    Répondre à ce message

    • Course du 15 Août Le 16 août 2022 à 13:19 , par Tommy

      Rien compris à cette réponse qui n’a rien a voir apparemment avec la course, mais comme je ne suis pas là pour polémiquer, je ne répond pas aux invectives .

      Répondre à ce message

  • Grau du Roi
    Trophée E. Mourut
    Course du 15 Août
    Le 19 août 2022 à 07:40 , par Don José

    Bonjour,
    Artaban a été déplacé d’Eyrargues au Grau, ce n’est pas un quatriéme et il va se souvenir longtemps de cette course car il est entré au toril exténué ; à mon avis 6 semaines de repos devrait lui être accordé afin qu’il oublie....

    Pourquoi donc Jaquet prévu depuis le 15 aout 2021 a disparu de l’affiche ?
    est il blessé, son pelot n’a pas voulu le faire sortir à une place qui n’était pas prévue contrairement à d’autres manadiers qui n’hésitent à avaler des couleuvres pour briller....
    bon l’avenir nous le dira.

    Un dernier mot sur Cadenas ; Cadenas ou pas les arénes étaient bondées sauf que la direction n’ayant pas pris le soin d’annoncer son absence, beaucoup de gens se sont déplacés.
    J’appelle cela de la publicité mensongère et les grandes arénes sont coutumiéres de ce fait que ce soit avec les taureaux ou les razeteurs....

    Répondre à ce message

Répondre à cet article