Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« janvier 2023 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2022 > BEAUCAIRE, à propos du Trophée GARDIOL 2022...

BEAUCAIRE, à propos du Trophée GARDIOL 2022...

jeudi 8 septembre 2022, par Bernard Dumarcher

BEAUCAIRE :
Un Trophée GARDIOL dénué de saveur

Qui pouvait avoir envie de venir aux arènes de Beaucaire à la lecture de l’affiche proposée ?
Si le plateau raseteur était tout à fait convenable (là, rien à redire) par contre aucun taureau annoncé ne pouvait déclencher un mouvement de foule.

Et la sanction est tombée : environ 400 spectateurs dans des arènes qui peuvent en contenir plus de 10 fois plus.

Et pendant ce temps, PALUD DE NOVES le même jour faisait arènes combles, NOVES - un mardi - affichait complet et NIMES un jeudi faisait 5000 personnes.
Preuve que l’aficion est bien vivante et qu’on récolte toujours en fonction des graines semées.
A BEAUCAIRE le moule est cassé, il faut refaire du sol jusqu’au plafond et l’hiver en coulisse va être passionnant à ce sujet.

La course a été dominée par un FELIX en très grande forme, calme à la tête du taureau avec une envie visible de faire plaisir mais aussi de se faire plaisir.
MARIGNAN a privilégié les points et il les a eus, au détriment du spectacle souvent, avec de bons passages aussi.
Quant à ZEKRAOUI, dans cette grande piste, il a été actif sans doute mais très loin de sa prestation de Fontvieille, plus à sa dimension.

Mais rentrons dans le détail de cette course.

• 1- CLAN CLAN (Laurent) 12 ans
Très mobile au début, il n’est jamais placé et néglige la plupart des rasets à gauche.
Il perd ses attributs en 2’50.
Un coup d’éclat après FELIX (3’50) avec saut en final d’un beau raset.
Et puis le taureau se réfugie au centre, sa stratégie de défense (4’30, 5’50, 8’20 à 9’20, 10’20, 11’, 14’) ce qui plombe un1/4 d’heure déjà très monotone.
D’autant que les hommes n’ont mis aucune intensité. ZEKRAOUI s’investit en final mais c’est trop peu avec ce taureau qui nous a paru hors de forme.
Pour moi sa course vaut 7/20.

• 2- MIGRATEUR (du Rhône) 12 ans
Un peps énorme.
Souple sur pattes, à l’aise et excellent sur les reprises, voilà la surprise du jour.
Termine tout au ras des bois mais ne va jamais au-delà. Placé, il empêche les départs à droite, anticipe FELIX (5’10).
Fait réfléchir tout autant à gauche, anticipe BOUHARGANE (6’10) et brille dans une belle série (6’40). Le biòu se déplace dès que monte la pression (4 rasets maximum), s’illustre sur les rasets longs de FELIX (8’) doublé d’une belle reprise de J.MARTIN puis 2 de MARIGNAN (8’45, 11’25).
Une prestation dominatrice, vivante, stratégique souvent, qui le voit rentrer ses ficelles avec un gros Carmen archi mérité.
Pour moi sa course vaut 15/20.

• 3- MI-GATO (Félix) 11 ans.
Doté d’un coup de tête solide des 2 côtés, c’est un vaillant qui prend tout sans terminer, qui raccourcit sa charge sous la pression, et au fil du temps peut prendre un raset plein gaz ou alors le lâcher au bout de quelques mètres.
Ses attributs tombent en 3’45.
Aux ficelles c’est le trou, les hommes jouent relâche. Le taureau chasse pour s’occuper.
A 9’ 30 ZEKRAOUI puis MARIGNAN se décident (Carmen !) puis FELIX (10’).
On se réveille… le travail devient suivi et le taureau répond avec envie.
11’10 superbe raset de J.MARTIN.
Il rentre ses 2 ficelles à 300 € avec un Carmen pour le final.
Mais que c’est long 6’ sans un seul raset, un trou d’air dommageable pour le taureau comme pour le maigre public.

• 4- ESQUIROU (F.Guillerme) 10 ans.
Cornes très acérées, mobile, ultra rapide.
FELIX puis MARIGNAN sont en danger (1’30).
Le taureau est raseté dans le désordre et perd cocarde et glands en 2’35.
ESQUIROU ne présente aucun danger à la tête, par contre une fois la tête passée il vaut mieux mettre les gaz car il accélère dans la fin du raset et va au bout.
4’20 superbe raset long de ZEKRAOUI (Carmen).
On va alors retrouver des séquences de séjour au centre (4’40, 5’30, 6’, 6’40, 9’, 12’) qui gâchent en partie sa course, à l’image de sa prestation faite ici même en Mai avec la Royale.
Ce taureau n’a pas de placement et navigue beaucoup. Et pourtant il est capable de belles actions s’il est travaillé, comme sur FELIX (7’20 et 10’50) avec gros coups aux planches, ou MARIGNAN (8’30), chaque fois en terminal de rasets longs superbes mais isolés.
Par contre ESQUIROU est battu dans chaque série car très lourd sur les reprises.
La 1ère ficelle pour MARIGNAN (11’20) à 260€ et la 2e rentre avec Carmen.
De tout dans cette course, du très bon et beaucoup de scories.
Pour moi sa prestation vaut 13/20.

• 5-OCTAVE (Cuillé) 8 ans.
Corne gauche cassée au 1/3, costaud, bien dans le type de la manade.
Lourd, aucun défaut à la tête, en 25’’ ses attributs ont disparu…
Un éclair !
Aux ficelles il se place et prend tout mais avec lourdeur et sans finition.
Distrait il s’engage de multiples fois avec violence sur les spectateurs des barrières. C’est vraiment très languissant.
Doté d’un coup de tête à gauche, où il ne prend pas la sortie, sa course est brouillonne.
1 ère ficelle pour EL MABOUB (12’) à 230€ et énorme pagaille pour la 2e levée par MARIGNAN (14’40).
Très décevant tout cela.
Pour moi sa course vaut 8/20.

• 6-CESARIO (Lautier) 8 ans.
Fin, léger, cornes acérées, c’est un vrai Lautier !
Se place et se déplace très bien.
Délesté de ses attributs en 1’ sur un rythme débridé et sans concession.
Aux ficelles on attend….encore une fois !
Le taureau domine, change de terrain.
Aucune envie chez les hommes, constatez par vous-même : 6’ raset FELIX, 7’20 CIACCHINI, 8’45 EL MABOUB et enfin une série de 4 rasets (9’10).
Cela veut dire qu’en 8’ nous avons vu 7 rasets.
Effarant !
Il est vrai que sa rapidité le fait craindre, sa souplesse, sa réactivité sont notables, mais d’ici à le délaisser et le redouter à ce point….
Très intelligent dans ses déplacements, on a remarqué qu’il n’a pas d’anticipation sur les rasets. Il rentre ses 2 ficelles à 750€ et on demande à voir la suite un jour où les hommes auront envie…
Pour moi sa course vaut 12/20.

• 7-CARACAL (Tiberio) 9 ans. (H.P pour 10’)
Costaud, pas placé, un peu lourd, il lâche ses attributs en 1’10.
C’est un vaillant qui prend la sortie du raset….ou pas !
avec un côté barricadier prononcé sur CHARRADE (3’10 et 7’), MARIGNAN (3’20), CIACCHINI (8’10) le tout dans un petit rythme de course de 7e.
Dominé il honore tout avec volonté.
La1ère ficelle pour MARIGNAN (9’30) à 240€ et on en reste là.
Pour moi sa course vaut 10/20.

Un Trophée GARDIOL à l’image de la saison beaucairoise, sans étincelle et sans saveur.
L’affiche a donné ce qu’elle promettait, c’est-à-dire pas grand-chose.

1 Message

  • BEAUCAIRE, à propos du Trophée GARDIOL 2022... Le 9 septembre 2022 à 09:37 , par Liberté

    Ce trophée "Gardiol" dont on espère qu’il trouvera un jour sa vrai place, nous a laissé un peu sur notre faim s’agissant d’une finale de la temporada beaucairoise.

    Beaucaire : une des plus belles arènes de Provence et du Languedoc nous a servi un programme désuet toute la saison taurine.
    Ce joyau jadis réputé intitulé "Beaucaire, berceau de la course camarguaise" a découragé une infinité d’aféciouna.

    Les belles arènes beaucairoises ont besoin d’une grande lessive du sol au plafond sans attendre le printemps prochain.

    Liberté

    Répondre à ce message

Répondre à cet article