Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juin 2020 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 

Aujourd'hui 1er juin 2020

-Bénédiction des bouteilles : le 1er juin 2020 - à  BOULBON

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2013 > Finale de la St Roch 2013

Finale de la St Roch 2013

37e du nom

jeudi 12 septembre 2013, par Bernard

Dimanche 01 septembre 2013

37ème Finale du Trophée de la Saint-Roch

Concours de Manades

Raseteurs : Nabil BENAFITOU, Maxime FAVIER, Joan GAILLARDET, Rémy GUYON, Damien MARTIN-COCHER, Sid MEBARECK, Jean-Henri OUDJIT, Rodolphe ROUX

Tourneurs : Michel Lizon, Florian LOPEZ, Emile LIEBALLE, Stephan ROUVEYROLLES

Entrée : Archi-plein

QUASSARD et NABIL, les animateurs de l’après-midi !!!

Le public a répondu présent en ce jour de finale de la Saint-Roch, animée par la pena du Grès. Après un défilé d’arlésiennes des paluds et des alentours, guidé par le porte-drapeau du Club Taurin, Régis Jauffret, accompagnés des cavaliers et cavalières des Paluds, nous avons assisté à une capelado originale. Chaque raseteur est annoncé par la présidence et fait son entrée accompagné d’une arlésienne.

Et la Présidence d’annoncer : « Ils auront la lourde tache de nous faire plaisir aujourd’hui face aux cocardiers en piste : grand retour du raseteur Damien Martin-Cocher après un an d’absence, 2ème un indispensable raseteur de nos arènes, j’ai nommé Rémi Guyon, le raseteur Jean-Henri Oudjit, Nabil Benafitou raseteur fidèle, il a choisi de faire son retour avec nous, Maxime Favier témoignage de sa fidélité, le talentueux Joan Gaillardet et le téméraire Sidi Mebareck. Ils seront aidés dans leur tache par Lizon, Rouveyrolles, Lieballe et Lopez.

Enfin, il a à son actif quelques trophées, l’éternel Poulidor de la course camarguaise, après 20 ans de carrière au cours desquels il a toujours honoré ses invitations, avec la même simplicité et son enthousiasme, homme respecté dans toute la Camargue, je vous demande un tonnerre d’applaudissement pour Rodolphe Roux pour sa dernière participation dans nos arènes !

1. RICHELIEU (Bon) n° 354 : 3 Carmen. Passe le mourre derrière Benafitou. Une bonne série récompensée par la musique. D’entrée, il a un bon placement, il répond bien et en 3 minutes on passe aux ficelles. Dans la poussière, Gaillardet réalise un joli raset ponctué par le poitrail au-dessus des planches, Carmen. Aux ficelles, le taureau se garde. Il faut vraiment le rentrer pour qu’il daigne poursuivre. Le taureau se déplace et sur une série perd sa première ficelle. Une action aux planches sur Gaillardet déclenche le disque. Perd sa 2ème ficelle à la 14ème enlevée par Gaillardet, embrumés dans un nuage de poussière !!! La présidence demande à Agnel d’arroser la piste car vraiment c’est insoutenable cette poussière !!!
2 .DAGOBERT (Lautier) n° 437 : 2 Carmen + Retour. Petit taureau qui accélère sur le raset mais se déplace sur le pourtour et devient une proie facile. Favier réalise un joli raset où il prend le 1er gland. Laisse beaucoup passer mais quand il démarre il pointe les cornes. Raset serré sur Oudjit, Carmen. Serre de près Favier, Carmen. Rentre ses deux ficelles en musique et applaudi.

3. MARCIAS (Fabre-Mailhan) n° 443[/rouge : 3 Carmen + Retour. Démarre son quart d’heure en trombe. Répond à tous les cites. Surtout à droite mais aussi à gauche, il baisse la tête pour défendre ses attributs. Belle série où il serre de plus en plus près les hommes comme Favier, Guyon et Gaillardet, déclenche le disque. Accélère sur Guyon et met la patte sur le marchepied, idem après Favier. Perd son 2ème gland à la 6ème. Oblige Guyon à rompre. Voit tous les départs et finit fort aux planches notamment sur Damien Martin-Cocher, Carmen. Le serre de près à nouveau, Carmen. Conserve ses deux ficelles et réintègre le toril avec les honneurs. Très bon taureau. Course très sérieuse. Il a su se faire respecter !

4. QUASSARD (Plo) n° 407 : 3 Carmen + Retour. Quelques tentatives de rasets sur des reprises mais le taureau ne s’en laisse pas conter ! Il se place, surveille, anticipe. Très difficile pour les hommes de l’attaquer arrêté. Oblige Nabil à faire le quitte. Dominateur, il est le Maître de la piste. Nabil l’attaque enfin à la 8ème et fait la cocarde et le 1er gland. Encore Nabil pour le 2ème gland à la dernière minute, primé 250 €. La 1ère ficelle est primée directement à 300 € mais plus le temps, elle n’est même pas attaquée !! Termine son ¼ d’heure par 2 rasets très engagés de Nabil, très en forme et de Favier qui déclenchent par 2 fois la musique. Enorme course de Quassard ! Réintègre le toril en musique et très applaudi.

5. ROBINSON (La Galère) n° 574 : 4 Carmen + Retour. Moins compliqué que le précédent, les hommes s’en donnent à cœur joie et on passe aux ficelles après 4 minutes de course. Le taureau n’oppose pas une grande résistance, prend tout, même des rasets peu académiques ! Comme on dit, le taureau se fait masser les reins ! Aux ficelles, se place. Gaillardet part à l’abordage et finit fort. Le taureau se chauffe et enchaîne une série qui déclenche la musique. Oblige encore Gaillardet à céder après une course poursuite, Carmen. Nabil prend la 1ère ficelle après un gros raset récompensé par le disque. Encore un gros raset de DMC, Carmen. Rentre sa 2ème ficelle avec les honneurs. Bonne course, très honorable mais un ton en dessous de celle de Quassard, plus cocardière.

6. DALI (Ricard) n° 625 : 4 carmen + retour. Le taureau cherche l’homme. Fait mine de s’envoyer puis au final saute après l’homme. Il le fait plusieurs fois. Grosse action derrière DMC où il va le chercher très au-dessus des tubes de la Présidence, Carmen. Il prend tout et s’envoie comme un fou, retombant parfois sur les pattes mais aussi sur le dos. Il manque de se fracasser à chaque fois. Rentre ses deux ficelles, exténué, avec les honneurs. Un pur Ricard ! Barricadier à souhait qui met le feu en piste et sur les gradins !

7. ESMERO (Caillan) n° 308 – Hpts : 4 Carmen + Retour. Le taureau est borgne. Cet handicap ne fait pas la part belle aux droitiers qui ont bien du mal à le raseter. Gaillardet fait la coupe de la cocarde, terminée par un gros coup de barrière, Carmen. Renouvelle sur DMC. Nabil se fait coincer aux planches, heureusement sans mal, Carmen. Encore un gros raset de Nabil qui prend le 2ème gland, Carmen. Résiste 7 minutes avant qu’on passe aux ficelles. Nombreux coups de barrière à son actif. Saute derrière Nabil qui le fait briller. Rentre ses deux ficelles avec les honneurs.

Foxy Girl


La course

dimanche 1er septembre 2013 à PALUDS DE NOVES : Avenir
Trophée de la Saint Roch

Organisateur
CT des Paluds

Délégué

Président de course
GONFOND SEBASTIEN *

Taureaux

Raseteurs

Nabil BENAFITOU(G)* , Maxime FAVIER(G)* , Joan GAILLARDET(D)* , Remi GUYON(D)* , Damien MARTIN-COCHER(G)* , Sidi MEBAREK(G)* , Jean Henri OUDJIT(D)* , Rodolphe ROUX(D)*

Tourneurs

Emile LIEBALLE , Michel LIZON , Florian LOPEZ , Stephan ROUVEYROLLES

Détail de la course

PALUDS DE NOVES : Capacité : 1200 places - Taux de remplissage : 100% - Public : 1200 personnes
Ras/Tau1 - Richelieu (354)
BON
2 - Dagobert (437)
LAUTIER
3 - Marcia ou Marcias (443)
FABRE-MAILHAN
4 - Quassard (407)
PLO
5 - Robinson (574)
LA GALERE
6 - Dali (625)
RICARD
7 - Esméro (308)
CAILLAN
TTTL
Nabil BENAFITOU 10
Maxime FAVIER
Joan GAILLARDET 11
Remi GUYON 4
Damien MARTIN-COCHER
Sidi MEBAREK
Jean Henri OUDJIT 8
Rodolphe ROUX 2
Carmens 3 2 3 + Retour 2 + Retour 4 + Retour 2 + Retour 3 + Retour   
Attributs rentrés Aucun 14 minutes Deux ficelles Deux ficelles Deux ficelles Une ficelle Deux ficelles Deux ficelles   

Récompenses

Deuxième du trophée GUYON REMI
Meilleur taureau du Trophée LOU GOUECHOU LA GALERE
Vainqueur du trophée MARTIN-COCHER DAMIEN
Meilleur animateur BENAFITOU NABIL
Troisième du Trophée BENAFITOU NABIL
Meilleur taureau de la finale QUASSARD PLO

 

©Bouvine et Traditions 2013

P.-S.

Palmarès : Vainqueur du Trophée de la St Roch : 1er : Damien Martin-Cocher 2ème : Rémi Guyon 3ème : Nabil Benafitou

- Meilleur animateur de la finale : Nabil Benafitou

- Meilleur taureau de la finale : Quassard de Plo (il devance d’un point Robinson de La Galère)

Meilleur taureau de la saison : Lou Guechou de la Galère pour sa course du 13 août 2013

Passé par toutes les galères de la course camarguaise et de la vie, un raseteur très apprécié des clubs taurins, un prix est remis à Rodolphe Roux qui met fin à sa carrière.

4 Messages de forum

  • Finale de la St Roch 2013 Le 12 septembre 2013 à 20:20 , par Bernard

    Le comité de rédaction du site tient à remercier et à chaleureusement féliciter la personne qui écrit pour le site du Club Taurin des Paluds de Noves, qui nous en fait bénéficier. Merci à Foxy Girl et à Agnel.

    Répondre à ce message

    • Finale de la St Roch 2013 Le 13 septembre 2013 à 07:50 , par Jean-Paul.

      Rodolphe avait déjà mis un terme à sa carrière il y a deux ans. Ce terme n’avait duré que le temps de l’hiver, après un malheur familial il a repris le chemin des arènes, et malgré l’âge s’était repositionné parmi le peloton de tête du groupe 2. Parmi ses places d’honneur, une 2ème place à la palme d’or où blessé par Duché du Joncas, il n’a pu terminer la course, et une 4ème place au trophée des As. Comme Poulidor emblème de la 2ème place et qui a remporté 2 ou 3 fois le tour d’Espagne, Rodolphe n’est pas en reste comme vainqueur de différents trophées et, c’est peut être le principal, plusieurs prix du meilleur animateur. Bravo !

      Répondre à ce message

      • Finale de la St Roch 2013 Le 13 septembre 2013 à 14:34 , par Jean-Paul.

        Une petite erreur, ce n’est pas Duché mais son frère Magic.

        Répondre à ce message

      • Finale de la St Roch 2013 Le 14 septembre 2013 à 09:57 , par Salva

        Jean-Paul,
        Poulidor est, pour moi, un vrai champion qui a su se tenir sur les routes et dans sa vie quotidienne. Un exemple pour tous. Du coup je me permets juste de préciser ce que tu dis.

        Poulidor a gagné 1 fois le Tour d’Espagne 1964, dans ce même Tour il a gagné une étape 1964, 2 étapes en 1965 et une étape en 1967.

        Sûr, sa réputation est celle d’éternel second mais la réalité c’est que né en 1936, il sillonne (un peu) encore les routes du Tour et qu’en 17 ans de carrière il n’a jamais été suspecté de dopage, lui ! ;-)

        Répondre à ce message

Répondre à cet article