Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« février 2020 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1
 

Aujourd'hui 1er février 2020

-Folco de Baroncelli et les Taureaux par Annelyse Chevalier : le 1er février 2020 - à  NIMES

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2013 > Finale du trophée Philippe Thiers VCoC - St Georges d’Orques : samedi 7 (...)

Finale du trophée Philippe Thiers VCoC - St Georges d’Orques : samedi 7 septembre 2013.

vendredi 13 septembre 2013, par Le Pélos

Élection de la Cocardière d’Or

Cigale (Ricard), Sybille (le Ternen), Baïonnette (Pages) Gisèle (Blatière Bessac) : Le quarté gagnant de St Georges.

Vers le onze heures pétantes, dans le superbe gymnase devant un parterre conséquent d’afeciouna, mais pas un raseteur et un seul manadier C. Chaballier.
Le président Garcia a égrainé inlassablement les bulletins de vote.

Cigale de Ricard sortie en tête avec 6 voix a été déclarée Cocardière d’or, Sybille du Ternen, Gisèle de Blatière Bessac avec 5 voix chacune ne pouvaient se départager, il fut procédé à un deuxième vote.
Sybille fut élue

Le Palmarès s’établit comme suit :
Cigale cocardière d’or.
Sybille du Ternen cocardière d’argent.

Gisèle Blatière-Bessac meilleure vache de la course .
Baïonnette Pagés meilleure vache des présélections

Pour les raseteurs :
1er T. Douville,
2em T.Dumont,
3em JL Ricci,
R. Guyon meilleur animateur.

Avec un Jacques Roumajon au palco, la besace pleine de primes, la course composée de 9 vaches (qui ont entendu une multitude de Carmen), de 8 razeteurs+ 3 tourneurs a tenu toutes ses promesses. Elle s’est déroulée en totalité malgré le temps incertain. Le point noir de la journée est la blessure de Valsière de Chaballier sur une superbe envolée après Douville.

Mouette de St Pierre :
Déploie une grosse énergie, elle ne s’en laisse pas compter dans son terrain.Exellente première. Carmen

Carioca de Raynaud :
Beaucoup de méchanceté quelle met en valeur de la première à la dernière minute. Récompensée elle aussi

Moustelle de Chapelle :
De la générosité à revendre, mais dangereuse au contact. Reste propriétaire de ses ficelles . La musique à joué.

Sybille Le Ternen :
La cocardière d’argent est moins tranchante qu’à sa précédente sortie. Mais elle connait le jeu, elle prend ses marques d’entrée pour défendre son bien. Les ficelles restent sur sa tête . Les hauts parleurs ont lâché les notes de musique.

Cigale de Ricard :
Sa majesté en impose, de forte ossature elle met les hommes au garde à vous . Elle commande dans toute la piste. Les tentatives des blancs sont modestes, seul Douville s’y risque à petites doses. La demoiselle est costaud, les rasibles l’ont compris car ils laissent les glands (200€) à l’organisateur. Carmen, Carmen, Carmen.

Gisèle Blatière-Bessac :
Elle est belle avec son plastron moucheté, son entame de course est irrégulière, un tantinet voyageuse. Les hommes l’observent enfin ils l’abordent, c’est un festival de conclusions féroces. Une fin de course presque parfaite lui fait avoir les faveurs du jury. Sa première ficelle à 400€ retourne aux Iscles. La fanfare à joué à faire péter les nuages menaçants.

Marthe de Lafisca :
Sélectionnée pour la grande course, elle vient tout droit des sélections. Des qualités certes, mais un manque de métier à ce niveau . Elle ne résistera pas à la pression. Les honneurs mérités.

Valsière de Chaballier :
Les mouches changent d’âne, attention ça déménage, une grosse conclusion sur Douville la contraint à regagner l’étable . Dommage.

Baïonnette de Pages.
La petite est généreuse, elle assure le final. A 5ans elle a un bel avenir devant elle.

Après la course remise de prix somptueuse.

Musique pour Serge Denis et son équipe pour le faste soigné pour la remise des prix et surtout pour le ratissage consciencieux qui a permis la tenue de cette piste.

Répondre à cet article