Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« décembre 2022 »
L M M J V S D
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2022 > MONTFRIN ce dimanche 25.09.2022

MONTFRIN ce dimanche 25.09.2022

jeudi 29 septembre 2022, par Bernard Dumarcher

Bernard Dumarcher nous propose à la lecture, ses appréciations sur le course de Montfrin.
Un texte sans concessions, à lire car c’est si rare....

LE MEDIOCRE ET L’EXCELLENCE SE SONT COTOYÉS

. Belle journée d’Automne pour cette course de fin de saison.
A noter la course d’ouverture de 3 jeunes taureaux de FOURNIER, rasetés de façon remarquable par l’école taurine de Lansargues.
Du talent, de l’engagement, de l’envie de faire plaisir et de se faire plaisir, Luc ALLEMAND a eu mille fois raison de les saluer au centre de la piste d’une Carmen doublé d’une belle ovation d’un public conquis.

Ce spectacle est rassurant quand on observe le déficit de tenues blanches en quantité comme en qualité. Allez, tout n’est pas perdu !

Mais regardons de plus près le contenu de cette course, dans lequel, comme à la Samaritaine, on y a trouvé de tout.

• 1- GAVOT (Fournier) 5 ans.
Très jeune, belle allure, cornes fines.
Il barroule sans arrêt, déjà attiré par le centre.
Ne prend pas la sortie du raset, puis soudain fonce sur un isolé.
Cocarde et glands partent en 6’.
Aux ficelles les défauts s’accentuent, il ignore souvent, fuse, se fixe au centre. 9’30 ignore tout absolument. Prestation éclairée par 2 mini séries près des planches (5’30 et 12’10).
Tout ceci confirme sa course d’Aramon fin mai en tout point semblable.
Aucun avenir.
Pour moi sa course vaut 5/20.

• 2- GREFFIER (Laurent) 7 ans.
Totalement débordé, il lâche ses attributs en 35’’ !
Ne présente aucun danger à la tête, d’autant qu’il lâche le raset tout au long des reprises.
VISCOMI lève la 1ère icelle à 4’10 en final d’une série menée rondement.
7’ le taureau s’améliore et conclut sur VISCOMI.
Sa particularité : il est intéressant sur les rasets longs et isolés par contre il est largement dominé sur les reprises. Capable d’accélérer en fin de raset, hélas la finition fait totalement défaut.
LAURIER lève la 2e ficelle (15’). A noter 3 sauts en contre piste (5’10, 7’10,14’40) au parfum de fuite du combat.
Un ensemble qui résulte brouillon.
Pour moi sa course vaut 9/20.

• 3- RASAI (Le Pantai) 7 ans.
Fin, léger.
Perd ses attributs en 1’20.
Vif, vaillant, il ne néglige rien mais ne termine rien aux planches.
Se déplace avec intelligence.
Beau coup de barrière sur LAURIER (7’) qui lève la 1ère ficelle à 110€ (7’30). Honore de belles séries de reprises (2’ et 9’) saluées par la musique, mais toujours sans s’approcher des bois. Se dresse sur VISCOMI (9’40 et 12’15) au terme de 2 rasets longs puis le taureau se donne à fond dans une série cette fois bien terminée (13’10).
TAYEB le libère de sa 2e ficelle (14’).
Le taureau est allé en progressant laissant une bonne impression finale.
Pour moi sa course vaut 11/20.

• 4- BRISCARD (Rambier-Cavallini) 11 ans.
Très costaud, solide, rapide, cornes longues et larges, c’est un expérimenté à qui on ne peut la faire.
D’entrée se dresse sur LAURIER (15’’ et 55’’) puis LAURENT (1’10), FAVIER (2’10), LAURIER encore (3’20), MARTINEZ (4’) et MERIC (5’40) chaque fois dans le même style : pattes sur l’estribo à l’arrivée et poitrail par-dessus les bois ; pourtant il manque cette étincelle qui met le feu.
Un peu lourd au démarrage, il accélère ensuite.
Son placement au 1/3 de la piste le dessert. A l’évidence il lui a manqué le raseteur lui mettant la main sur la corne et l’amenant avec lui. La crainte sans doute…
A partir de la 10e mn sa course devient brouillonne.
Il alterne passages au centre et refus avec coups de boutoir sur LAURIER (11’), ou FAVIER (11’45). La 1ère ficelle est pour TAYEB (11’50) alors que la 2e repart aux Stes Maries.
Cette course pleine d’intérêt pendant 10’ est allée en déclinant pour finir dans une indifférence notable.
Pour moi sa course vaut 11/20.

• 5- LOU MAMAI (La Galère) 6 ans.
On est venu pour lui, on a vu, et il a convaincu !
Superbe d’allure, du pétard à revendre, il tape sur GUYON surpris (20’’), il tient en respect tous les hommes et cherche le combat.
Vite retourné, méchant, il domine sans partage.
3’30 anticipation énorme sur LAURIER puis il chasse.
On se prépare beaucoup des 2 côtés et la crainte est visible.
Toujours placé il anticipe à nouveau LAURIER (6’) cassant les planches à l’arrivée où il passe à travers. Suivent 3 coups aux bois violents sur FAVIER (7’, 7’30, et 9’) et 1 sur LAURIER (9’40).
Le biòu a l’œil à tout et combat bouche fermée.
Dans la foulée il anticipe BOUKHARTA (10’ et 12’) alors que FAVIER lève enfin la cocarde (12’50) à 172€ !
Et pour conclure, il s’engage après MERIC (13’50) puissamment et bouscule FAVIER au saut de barrière au toril. (14’50).
LOU MAMAI rentre ses 2 glands avec un Carmen archi mérité.
Voilà une belle confirmation de sa course du 15 aout à Lansargues mais attention ! le taureau a 6 ans ; Qu’il murisse sur un bon rythme. Ce serait dommage de le gaspiller alors qu’il possède autant d’atouts.
Pour moi sa course vaut 15/20

TAROT Fabre Mailhan) 5 ans.
Très fin, ultra rapide, il nous rappelle furieusement ST REMOIS au même âge.
Mobile au début, il s’envole 2 fois après LAURIER (1’40 et 3’20).
Il se place et se déplace très bien.
Il percute après LAURIER (5’) puis LAURENT (5’15). Cocarde et glands partent en 5’15.
Pas assailli, il peut respirer et domine son monde.
Excellent travail de LAURIER, mais on attend beaucoup trop avant de s’engager.
Beau coup aux bois après LAURIER (11’10) avant de basculer après LAURENT (11’30) en final d’un raset long émotionnant. Suit un énorme coup de barrière, pattes passées, sur BOUKHARTA avant de conclure sur le même (14’35) comme un bouquet final.
Il rentre ses 2 ficelles avec la musique et une ovation bien méritée...
On ne l’attendait pas, il vient en remplacement de BADON et il confirme de superbe façon sa course de Pernes du 23/08.
C’est ce qui s’appelle une très belle découverte au sein d’une manade FABRE MAILHAN qui a un mal fou à se renouveler.
2023 sera intéressant à vivre en sa compagnie.
Pour moi sa course vaut 14/20

Ce final nous a fait oublier une 1ère partie maussade et découvrir 2 jeunes taureaux à la brillance incontestable.

_Ne pas s’emballer évite les déceptions, Alors attendons la suite…mais il y a de l’espoir !

Pour les hommes en blanc, LAURIER a mené le bal de bout en bout, aidé par un VISCOMI très travailleur et un FAVIER extrêmement engagé après la pause.
Quant aux 5 autres raseteurs, on en attendait beaucoup mieux, trop d’intermittences pour faire monter la course d’un cran.

Répondre à cet article