Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« avril 2021 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2014 > Saint Laurent d’Aigouze Avenir : Une course de mois Août

Saint Laurent d’Aigouze Avenir : Une course de mois Août

vendredi 22 août 2014, par Leclercq Davy

Des jeunes cocardiers porteur espoirs.

Une course plaisante sur son ensemble.
Plaisante grâce aux travail des hommes du jour au nombre de 5+4.
Coté biou Belajio 1er solide, Dingo finit a más, Joaillier a quelque chose, Bastidon se montre prometteur, le jeune Bayard laisse présager un bel avenir à ses couleurs.

Belajio Saumade : (29.5) 1er de luxe.
Calme et sérieux demande qu’on rentre dans son terrain avec pour réponse des arrivées corne en avant ou tête au dessus des bois.
Rentre un gland en musique.

Djangoa Ricard : (57.3) Sort fort à gauche mais ne suit pas ensuite.
Dommage à droite c’est la même, une série et sa 1er ficelle à 200 euros pour Clarion.
Rentre la seconde en silence.

Dingo Blatiere : (000) Brave il navigue et vient conclure au ras des bois.
Sa fin de course sera tout autre avec de multiples arrivées criminelles aux planches en passant la corne, brisant au passage des planches avec Fougere comme principal partenaire.
Rentre nu avec le disque.

Joailler Cuillé (08.7) Du sang, ne cesse de courir.
Brouillon, se jetant sur tout pour un ensemble brouillos.
Arrêté en fin de course démontre de bons principes. Rentre 1 ficelle avec carmen.

Bastidon Baumelles :(000) Sérieux calme, se place et fait preuve d’une belle vitesse exécution sur les premiers rasets.
Puis vient finir très fort derrière Sanchez qui y laissera un pantalon.
Enferme Cano qui arrive de justesse. Le ton est donné ; Fougere l’emmène aux bois à plusieurs reprises puis finit au delà des barricades après Cano.
Rentre ses ficelles en fanfare.

Bayard Nicollin : (000) A 5 ans mais déjà bien.
De bien belles qualités ; après 2 minutes de rubans on passe aux ficelles. Se cale, sort fort et vient passer la tête voire frapper après l’homme.
Vaillant il honorera de belle séries. Moine lui ravit sa 1er ficelle. Un dernier coup de butoir derrière Fougere et carmen retentit pour son retour porteur de sa seconde ficelle.

Pitalugue Raynaud:000) Sûrement de trop mais les hommes vont le travailler malgré la fatigue.
Placé, se jette fort à gauche et peut venir aux bois , son coup de tête compliquera les débats
La 1ere ficelle est levée, la seconde au toril en musique.

Répondre à cet article