Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« janvier 2023 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2022 > Samedi 12 novembre 2022 à Vallabrègues : Course complète de la manade (...)

Samedi 12 novembre 2022 à Vallabrègues :
Course complète de la manade LAURENT

mardi 15 novembre 2022, par Bernard Dumarcher

UN DESERT SANS MIRAGE, puis soudain une FULGURANCE

Les petites arènes de Vallabrègues ont connu ce samedi un plein historique, bien avant l’heure, un plein tel qu’elles ne l’avaient connu depuis des décades (1.000 personnes selon les locaux).
C’est dire si l’addition des noms, CADENAS d’une part et d’un nom prestigieux comme celui des LAURENT avait eu un effet rassembleur auprès de l’aficion locale et bien au-delà !

Mais entre l’espoir et la réalité, il y a quelquefois un gouffre…

Rien à redire sur les hommes en blanc.
Joachim CADENAS a été actif, artiste, adroit, amical avec ses jeunes confrères et disposé à mettre en valeur chaque taureau.
Enzo BERNARD et Fayçal ALLAM l’ont parfaitement secondé ainsi que DYNIAKOS plus intermittent.
GIACONI, KAOUS et DENIS ont pu mesurer tout le chemin qu’il leur restait à gravir mais on doit saluer leur activité de bon aloi.

Quant aux taureaux, la déception générale a été au rendez-vous.
Un 1er acte très faible suivi d’un second seulement éclairé par la prestation de FLAMBARD.
C’est dire l’ampleur de la tâche dans cette manade.
Et en plus derrière les 7 taureaux de ce jour, il n’y a rien en magasin !

Où est donc le problème ?
En corrida on dirait que ce sont des taureaux décastés.
Où est passée la race Baroncelli ?
Problème de sélection, erreur sur les étalons ?
Une telle constance dans le manque de personnalité ou d’éclat interpelle.

Où est passée l’agressivité ?
Le seul taureau digne d’intérêt vu cette année chez LAURENT est ce 4 ans vu à la Finale des Tau aux Saintes Maries, doté d’un ensemble de qualités très prometteuses, et vainqueur en final.

Et dire que certains se demandent pourquoi il n’y a pas de LAURENT à la Palme d’OR !
Cela fait trois ans que le déclin s’accentue et Patrick est devant un challenge extrêmement ardu. Nous allons suivre cela avec beaucoup d’intérêt.

.

Mais analysons la course de ce jour.

• 1er CHARLY (N°311-9 ans)
Superbe d’allure.
Placé très vite il sait se déplacer si nécessaire avec à propos.
Répond à tout mais ne termine pas voire lâche souvent le raset.
4’30 raccourcit déjà sa charge, manque de gaz, de punch dans ses répliques.
6’40 se dresse après GIACONI.
7’45 perd cocarde et glands.
10’ sélectionne tous les rasets, lâche même un raset pleine piste de CADENAS lui donnant toutes ses chances. Il faut vraiment le gratter pour qu’il démarre.
13’30 la 1ère ficelle pour CADENAS à 106€ et il rentre la seconde.
Décevant.
Pour moi sa course vaut 8/20.

• 2e TAMPICO (N°331-9 ans)
Plus fin, corne gauche comme une aiguille.
Souple sur les reprises.
Lâche 2 fois les rasets de CADENAS.
Cocarde et glands partent en 2’10.
Pas placé, mobile, décollé des planches, il est vulnérable. Passée la tête il marque un temps d’arrêt et laisse filer l’homme.
Pourtant il est capable d’anticiper (4’ DYNIAKOS, 10’20 BERNARD), de bien terminer ((2’10 ALLAM, 11’20 CADENAS) ou de vaillance ponctuelle (6’ série de bonne facture) mais cet ensemble est dénué d’éclat, de personnalité, de transmission et lui fait tirer la langue dès la 8e mn.
1ère ficelle GIACONI à 7’30, 2e ficelle KAOUS à 12’ et un saut en final qui ressemble à une fuite.
On n’a pas dépassé l’ordinaire.
Pour moi sa course vaut 10/20.

• 3e BAMBINO (N°314-9 ans)
Bramaire, du pétard à sa sortie, mobile.
1’CADENAS lui offre un raset pleine piste bien terminé.
Son placement est aléatoire.
Se défend avec un coup de tête sec des 2 côtés.
2’10 il a déjà la bouche ouverte.
2’30 sélectionne déjà, honore les rasets sur 4 à 5 mètres. Les attributs partent en 3’40.
A 6’30 placé au centre il ne prend la sortie d’aucun raset long pourtant tous à son avantage.
8’ la 1ère ficelle pour DYNIAKOS, 9’35 la 2e pour ALLAM. 
Une course sans contenu.
Pour moi sa course vaut 7/20.

• 4e VOLTAIRE (N°325-9 ans)
Encorné large.
1’ énorme raset long de CADENAS pleine piste et arrivée mourre passé, suivi d’un même raset par BERNARD (2’40) puis CADENAS à nouveau (4’).
Enfin il met la corne après GIACONI (5’10).
Excellent voire brillant sur les rasets longs, il est submergé dès qu’il rentre dans une série de reprises.
Sans aucun défaut à la tête et de plus encocardé légèrement, ses ficelles partent à 5’50 (CADENAS) et 7’10 (DYNAKOS).
Pour moi sa demi-course vaut 9/20.

• 5e FLAMBARD (N°511-7 ans)
Longues cornes très aigues.
Rapide, vif, il rentre à fond dans le raset et met les gaz sur les reprises.
Perd ses attributs en 2’30.
Doté d’un cœur énorme, il va nous faire une course complète, enchainant les anticipations (DYNIAKOS 4’, 11’10, et 12’10 l’ultime très risquée) (CADENAS 14’20 qui ne peut poser le crochet) les séries de reprises avec beaucoup d’envie (5’20et 8’40), les rasets longs et de classe de CADENAS ( 3’40, 6’40, 10’15,13’20) ou ALLAM (3’50) tous bien conclus au ras des bois.
Il tirela langue dès la 7eme mais il a du fond et termine au rythme où il a débuté. Il rentre sa 2e ficelle à 120€.
Enfin du concret, de la qualité, de la vibration, du répondant. Un énorme Carmen archi mérité !
Pour moi sa course vaut 15/20.

• 6e SOULEU (N°670-6 ans) pour 12’
Jeune bien sûr, fin, rapide, il fait réfléchir.
Il s’évade 4 fois (1’, 6’, 9’40, 10’20) mais aussi démontre un aspect barricadier après ALLAM (3430), DYNIAKOS (4’40 avec saut), BERNARD (5’40), CADENAS (8’40) et termine par 2 actions d’envergure sur CADENAS (11’45 et 12’20).
Cela donne une course brouillonne au total qui débouche sur de réelles promesses pour 2023. Attendons qu’il murisse et qu’il se heurte à un contexte moins bienveillant que ce jour.
Pour ma part je retiens que sa course avait du contenu.
Pour moi sa course vaut 11/20

• 7e Un TAU (N°929-3 ans) pour 10’.
Joli de forme, très vif, c’est une bombe une fois lancé.
Le 1er raset est pour CADENAS (2’30).
Pas grand-chose à noter sinon un saut sur ALLAM (7’10).
A jeté son feu dans ses multiples déplacements et a peiné en final trouvant refuge dans le couloir. Rentre sa cocarde.
On a le temps de voir la suite …si suite il y a !

.

C’était la dernière course pour la plupart d’entre nous.
L’ambiance était détendue, le soleil bien présent, le monde taurin était là et avait plaisir à se rencontrer.
Merci Président LACROIX pour cette initiative.

Place maintenant aux analyses, à la réflexion et là il y a de quoi faire.
Mais pour çà on a tout l’hiver….
Amitiés à tous.

Bernard DUMARCHER

Répondre à cet article