Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2022 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Milieu Naturel > Faune > 1. Le taureau Camargue > Race bovine camarguaise

Race bovine camarguaise

mercredi 28 août 2013, par Bernard

Elle est d’une taille et d’un poids inférieur à l’eumétrie. [1]

- La tête :

La tête est courte, forte et concave. Le crâne est de type dolichocéphale. La protubérance occipito-frontale est peu accusée.(chiffe)

Elle ressemble à celle du taureau asiatique forte et concave, le front creusé, les arcades orbitales saillantes, le chanfrein étroit, le mufle fin, le crâne dolichocéphale (cardinale)

- Les membres  :

La cheville osseuse est mince arquée à partir de sa base, dirigée sur le coté et en haut.(chiffe)

Les sabots sont petits, les jarrets droits, écartés et puissants, les cuisses longues, les membres sont adaptés au saut et à la course. Le taureau Camargue apparaît donc comme un animal fin et fragile mais sa physionomie est dominée par son armure. (cardinale)

- Les cornes :

Les cornes sont volumineuses, relativement longues relevées en haute lyre ou abaissée a un crochet à pointes redressées, elles sont assez écartées pour que le corps d’un homme puisse passer entre elles.(chiffe)

L’armature caractéristique par les cornes du bovin et leur implantation est typiquement en forme de lyre, avec des variantes. Elle n’est pas comme en Espagne un signe distinctif de l’origine du taureau.(cardinale)

- La tête :

Le front est déprimé, les arcades orbitales sont saillantes. La face longue a un chanfrein concave et étroit. La crête zygomatique est peu saillante. Les branches du maxillaire inférieur sont resserrées et leur bord inférieur tranchant est incurvé dans toute son étendue formant un arc depuis son articulation temporale jusqu’au menton, l’angle étant à peine prononcé sur cette tête caractéristique le mufle est étroit et la bouche petite. Sous la gorge il y a absence presque complète de fanon.

L’oreille très mobile est mince.

L’oeil est gros vif et saillant. Dans l’ensemble cette physionomie est sauvage. La taille est petite, 1.35 mètre au maximum.

- Le corps  :

L’encolure est grêle, mince, allongée, parfois incurvée a son bord supérieur. Le fanon est épais, plissé. Le garrot tranchant est très élevé, plus haut que la croupe. La poitrine est étroite. Le dos oblique d’avant en arrière. Les lombes sont étroites. Le ventre est volumineux.

Les hanches sont serrées et leur angle très saillant. La musculature des cuisses et des fesses peu accusée. La croupe est ainsi rendue courte et pointue et la cuisse mince. La queue plantée bas et mince et recouverte de long écrin. Le corps est supporté par des membres fins, relativement longs. Le jarret est coudé. La robe est toujours foncée, le plus souvent noire, mais aussi brunâtre avec une pigmentation très accusée, c’est ainsi que l’extrémité des cornes, l’iris, le bord des paupières, les lèvres, le mufle sont d’un beau noir.(chiffe)

Le garrot est surélevé plus haut que la croupe, la poitrine est étroite, la ligne du dessus descend légèrement jusqu’aux reins où elle s’incruste pour remonter jusqu’à l’attache de la queue. (cardinale)

Le mâle 1.30m au garrot et de 300 à 450 kilos.
La femelle 1.20m au garrot et de 200 à 300 kilos.(chiffe)

Elle est petite, autour de 1.35m pour les mâles et 1.25m pour les femelles. Toute taille supérieure serait signe de croisement avec des espagnols. (cardinale)

Première mise en ligne le 1er mars 2004

P.-S.

Thèse vétérinaire de Chiffe
Thèse vétérinaire de Cardinale

7.830

Notes

[1] Selon le dictionnaire des sciences animales : Qualifie un animal de format et de proportions moyens. Opposé à hypermétrique et éllipométrique

Répondre à cet article