Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« janvier 2022 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Nos Origines -Racines > Histoire de la Camargue > Etude de Alain Carbonnier > Si la bouvine m’était contée (21/26)

Si la bouvine m’était contée (21/26)

mardi 3 novembre 2020, par Bernard

Une étude de Alain Carbonnier

LES VILLAGES ENNEMIS

Puis c’est l’entracte,
chacun se restaure avant de retourner au plan, pendant que s’ouvre le bal [1].

Tout à coup la bagarre éclate.
Le sang coule et c’est alors que le maire arrive et essaie en vain de calmer la foule.
Le commissaire n’a pas plus de succès et l’un et l’autre sont bousculés.

Ils font alors, sortir un taureau qui pris de peur, essaie de fuir et reçoit des coups quand il s’approche de la mêlée.
Rendu furieux, il charge de tous cotés et finit par déblayer un peu le terrain.

Pendant longtemps, de telles bagarres, surtout celles de village à village, ont été le lot de nos fêtes votives.
C’était en quelque sorte des rixes traditionnelles entre jeunesse de villages « ennemis ».

De nos jours, elles ont pratiquement disparu.

Notes

[1] Pourtant le vin qui bout dans toutes les têtes, prépare une tempête dans le plan.

Répondre à cet article